Publicité

QUESTION D'ACTU

Légalisation

Cannabis : Jean-Marie Le Guen veut un référendum

Le secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement a publié une tribune dans laquelle il réclame la tenue d’un référendum sur la légalisation du cannabis.

Cannabis : Jean-Marie Le Guen veut un référendum UrosPoteko/epictura

  • Publié 01.07.2016 à 13h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Le cannabis fait son retour sur la scène médiatique avec une nouvelle passe d’armes au sein du gouvernement. Dans une tribune publiée dans les colonnes de l’Obs, le secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, a réclamé la tenue d’un référendum sur la légalisation du cannabis.

« Une décision aussi fondamentale ne peut pas être tranchée par une majorité à l'Assemblée nationale mais par un référendum, parce qu'il ne s'agit pas d'un produit récréatif anodin mais d'une substance dont la dangerosité et les conséquences sanitaires sont probablement sous-estimées », écrit le secrétaire d’Etat.

"Chape de plomb idéologique"

Dans le passé, Jean-Marie Le Guen a réaffirmé à plusieurs reprises sa volonté d’ouvrir le débat sur le cannabis, un produit massivement consommé dans la clandestinité, en dehors de tout cadre légal et sanitaire. « Il est temps de lever la chape de plomb culturelle et idéologique qui pèse sur ce débat, où la droite moraliste considère que le cannabis est une perversion, alors que la gauche bobo en ferait un usage social laxiste », peut-on encore lire dans cette tribune qui appelle à la fin de la prohibition.

Jean-Marie Le Guen défend « l'idée d'une légalisation réglementée et partielle, avec le maintien de l'interdiction pénale pour les moins de 21 ans ». L’objectif : légaliser pour mieux contrôler l’accès aux produits et la qualité des substances, mais aussi pour suivre les consommateurs et déployer des moyens de prévention.

La ministre de la Santé opposée

Ce qui ne correspond pas tout à fait à l’opinion de Marisol Touraine, également citée dans l’Obs. « Le cannabis est néfaste pour la santé et la ministre de la Santé que je suis est donc totalement opposée à sa légalisation ou à sa dépénalisation », a-t-elle expliqué.

Toutefois, « il est très important de réfléchir à la bonne politique publique à adopter concernant sa consommation », dit-elle, estimant qu’il s’agit d’une « question compliquée qui mérite d'être débattue dans un cadre plus serein que celui d'une campagne présidentielle ».

"Hypocrisie"

Également interrogés dans ce dossier, le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde s'est dit « favorable » à la légalisation du cannabis ; il prône la fin des « postures morales » au profit d’une approche pragmatique. Cependant, le député-maire de Drancy (Seine-Saint-Denis) précise qu’il se prononce « à titre personnel » et souligne que « ce n'est pas la position de [son] parti ».

Pour Les Républicains (LR), le maire d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) Bruno Beschizza estime qu' « il ne faut pas lever l'interdit ». Son homologue écologiste de Sevran, Stéphane Gatignon, se prononce de son côté pour « une légalisation contrôlée », évoquant « une hypocrisie totale » : « Je connais beaucoup de quadragénaires qui fument, y compris des élus de la République, et qui refusent le moindre débat sur la question ».

Retrouvez l'émission L'invité santé avec
le Pr Bertrand Dautzenberg, 

pneumologue (hôpital de la Pitié Salpêtrière)
diffusée le 5 février 2016. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité