Publicité

QUESTION D'ACTU

20 % des ados

Binge drinking : les jello shots de plus en plus populaires

Un adolescent sur cinq consomme des « jello shots » au moins une fois par mois. Un accès facile à l’alcoolisation massive, qui est associée à des comportements dangereux.

Binge drinking : les jello shots de plus en plus populaires Ricky Romero/Flickr

  • Publié 28.04.2016 à 16h16
  • |
  • |
  • |
  • |


Les « jello shots » nous viennent d’Amérique du Nord. Dans les soirées américaines et canadiennes, et de plus en plus dans les fêtes françaises, ces verres d’alcool gélifié sont populaires et faciles à boire. Les 13-20 ans y sont un sur cinq à avouer en avoir consommé dans le mois, d’après une étude du centre médical de l’université de Boston, réalisée sur des américains et publiée dans le Journal of Child and Adolescent Substance Abuse.

En interrogeant plus de 1 000 adolescents sur leur consommation d’alcool des 30 derniers jours, les chercheurs se sont aperçus qu’ils étaient exactement 20,4 % à avoir succombé aux jello shots. Une proportion encore plus important chez les filles que chez les garçons. Les jello shots séduisent sans distinction d’âge, d’origine et de localisation, mais semble concerner un peu plus les ados issus de foyers aux revenus plus faibles, et sans accès à internet.

Deux fois plus de bagarres

Les buveurs de gélatine sont aussi clairement associés à des comportements d’alcoolisation plus inquiétants. Ils consomment en moyenne 2,2 jours de plus par semaine, 31 verres par mois au lieu de 19 pour les réfractaires. Ils sont deux fois plus susceptibles de s’être battus après avoir bu (19 %).

Sans avoir formellement démontré que les jello shots étaient à l’origine de consommation abusive d’alcool chez les jeunes, les résultats indiquent « une association avec des schémas d’alcoolisation, impliquant une hausse des risques qui y sont liés, explique le Dr Michael Siegel, professeur de santé publique à l’université de Boston. Des actions spécifiques devraient être mises en place sur cette pratique dans un objectif de réduction générale des risques de l’alcoolisation chez les jeunes. »

Un produit pour séduire les jeunes

Car le jello shot est traître. C’est, de manière assez basique, de l’alcool mélangé à de la gélatine, et légèrement dilué dans l’eau. La plupart du temps, les jeunes ont déclaré avoir utilisé du whisky ou de la vodka. L’équivalent d’un verre (4 cl) peut alors être avalé, sans pour autant ressentir l’agression de l’alcool fort sur la langue et dans l’œsophage.

En ajoutant quelques gouttes de colorant rose, vert, bleu ou jaune, il devient un allié parfait pour les premières cuites d’ado, ouvrant ainsi la porte au binge drinking et aux dangers qui y sont associés – risques immédiats sur la santé, risques d’accidents et basculement vers l’alcoolisme chronique. Les chercheurs estiment qu’ils contribuent à l’initiation des novices, « grâce à l’utilisation d’un produit reconnaissable, facilement disponible, attirant, qui représente une voie royale à la consommation d’alcool ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité