Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude américaine

Une plante chinoise pour lutter contre l'obésité

L'obésité pourrait être largement réduite grâce à une substance contenue dans une plante chinoise, affirment des scientifiques américains. 

Une plante chinoise pour lutter contre l'obésité JAUBERT/SIPA

  • Publié 28.05.2015 à 15h14
  • |
  • |
  • |
  • |


« Tonnerre divin », non, ce n’est pas le nom du nouvel alcool à la mode chez les jeunes et encore moins du dernier modèle de préservatif sur le marché.
Il s’agit tout simplement du nom courant de la plante chinoise appelée Lei gong teng, étudiée par une équipe du Boston Children’s Hospital avec le soutien de la Harvard Medical School. Largement utilisée dans la médecine traditionnelle asiatique pour soigner les maladies auto-immunes, elle serait en fait un remède efficace contre l’obésité. Selon les chercheurs, elle pourrait réduire de manière impressionnante la masse corporelle en très peu de temps.

 

Le celastrol agirait sur l'obésité

Les scientifiques ont décidé de tester les différents effets de la plante sur des souris avant de publier les résultats de cette expérience dans la revue Cell.
En moins d’une semaine, des souris obèses traitées avec du celastrol, un des composants du Lei gong teng, auraient perdu près de 45 % de leur masse corporelle de départ. De plus, ces souris ont réduit de près de 80 % leurs apports alimentaires, ce qui bien sûr, provoque une perte de poids de près de 35 % à 40 %.
Selon les scientifiques, ces chiffres sont bien plus satisfaisants que ceux obtenus après une opération de chirurgie bariatrique chez la souris. Le celastrol aurait également la faculté de baisser considérablement le cholestérol.

En fait, cette substance présente dans la plante est à l’origine de l’augmentation de l’action de la leptine, l’hormone qui est censée avertir le cerveau lorsque la sensation de satiété se fait ressentir. C’est aussi elle qui est capable de réduire l’appétit.

Selon Umut Ozcan, auteur de l’étude, la plante serait « une arme très puissante contre l’obésité et pourrait ainsi améliorer la santé de nombreux patients souffrant d’obésité et de complications associées comme les maladies cardiaques, les problèmes au niveau du foie ou encore les diabètes de type 2 ». Toutefois, bien que ces découvertes soient encourageantes , de nombreux autres travaux devront être effectués afin de savoir si le métabolisme de l’homme fonctionne de la même manière.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Traiter l'obésité, un objectif réel ?

Aujourd’hui, il existe de nombreux procédés pour réduire les risques d’obésité, un mal qui touche près de 15 % des français et des millions d’individus à travers le monde. Très récemment c’est une entreprise israélienne qui avait mis au point une gélule connectée, capable de réguler l’appétit à l’aide de pulsations électriques. Dans la même veine, une pilule anti-obésité avait obtenu le feu vert pour sa commercialisation en 2014.

Finalement, la chirurgie bariatrique est également un moyen de plus en plus utilisé pour lutter contre l’obésité. En effet, d’ici 2020, près de 500 000 personnes devraient être traitées par ces chirurgies de l’obésité.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité