Publicité

QUESTION D'ACTU

Premier centre européen

Virus dangereux : Manuel Valls inaugure l'extension du laboratoire P4

Manuel Valls inaugure l'extension du laboratoire P4 de Lyon, dont le travail sur les virus est l'un des plus importants en Europe. Agents 

Virus dangereux : Manuel Valls inaugure l'extension du laboratoire P4 PURESTOCK/SIPA

  • Publié 11.05.2015 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Il est le premier et le plus grand centre européen de hauté sécurité biologique, et il va encore accroître ses capacités, grâce à une extension de 200 m2. Le laboratoire P4 INSERM-Jean Mérieux à Lyon recevra ce lundi la visite de Manuel Valls, qui inaugurera cet agrandissement, réalisé grâce à un investissement de 11 millions d'euros. 

Les virus les plus dangereux

Le laboratoire offre aujourd'hui des capacités d'expérimentation uniques en Europe, à ce niveau de confinement. Mis en service en 2000 sous l'impulsion de Charles Mérieux, grand spécialiste de la vaccination, sa gestion a été confiée en 2004 à l'INSERM, qui l'a ouvert à la communauté internationale.


Il a pour vocation première d'étudier et d'expérimenter les agents pathogènes les plus dangereux, dit de classe 4. Parmi cette catégorie, on retrouve par exemple le virus d'Ebola, de Lassa, également à l'origine de graves fièvres hémorragiques ou encore de Nipah, qui cause infections et troubles respiratoires.

Les laboratoires de ce type sont donc régis par le niveau de sécurité le plus élevé. À Lyon, cela signifie par exemple que les chercheurs travaillent vêtus de scaphandres maintenus en surpression pour se protéger d'une contamination, que les salles sont hérmétiques, dépréssurisées et accessibles par un sas, ou encore que les souches de virus trempent dans de l'azote liquide et sont gardées enfermées dans des cuves. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Accroître les capacités d'expérimentation

 

Le travail, le niveau de sécurité et les capacités d'expérimentation du laboratoire P4 INSERM-Jean Mérieux sont donc déjà uniques en Europe. Mais l'extension devrait encore accroître son importance. Celle-ci va permettre de séparer les activités de recherche et de diagnostic, mais aussi d'abriter une animalerie, et de profiter de l'espace supplémentaire pour booster les activités de formation et d'expérimentation. 

Alors que la menace posée par les virus dangereux, comme celui d'Ebola, n'a jamais autant fait parler d'elle, le travail du laboratoire est plus que jamais d'actualité. Il existe seulement une vingtaine de centres similaires dans le monde, et avec son extension, le laboratoire P4 de Lyon devrait être à la pointe de toutes les recherches qu'ils conduisent. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité