• CONTACT
Publicité

MIEUX VIVRE

Bien vieillir

Forme physique et cognitive : les seniors sont de plus en plus jeunes

Comparées aux seniors des années 90, les personnes aujourd’hui âgées de 75 à 80 ans sont en meilleure forme physique, ont une meilleure mémoire et capacité de raisonnement. Ce qui a une influence sur leur espérance de vie. 

Forme physique et cognitive : les seniors sont de plus en plus jeunes CherriesJD/iStock

  • Publié le 23.09.2020 à 18h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Prendre de l’âge et devenir senior ne signifie plus la même chose aujourd’hui qu’il y a trente ans, du moins si l’on se penche sur les conséquences cognitives et physiques que ce vieillissement implique.

C’est ce que met en lumière une nouvelle étude menée à la faculté des sciences du sport et de la santé de l'université de Jyväskylä (Finlande) et publiée dans la revue Aging Clinical and Experimental Research. En comparant les performances physiques et cognitives des personnes âgées de 75 à 80 ans à celles des personnes du même âge dans les années 1990, les chercheurs ont constaté que les seniors d’aujourd’hui étaient en meilleure forme globale et se débrouillaient ainsi mieux dans leur vie quotidienne.

Plus de force musculaire et plus de mémoire

Les travaux, menés sur des femmes et des hommes âgés de 75 à 80 ans, ont permis de constater que la force musculaire, la vitesse de marche, la vitesse de réaction, la fluidité verbale, le raisonnement et la mémoire de travail sont aujourd'hui nettement meilleurs que chez les personnes du même âge nées plus tôt. En revanche, les tests de fonction pulmonaire n'ont pas permis d'observer de différences entre les cohortes.

Comment expliquer ces différences ? “Une activité physique plus importante et une taille corporelle plus grande expliquent la meilleure vitesse de marche et la force musculaire chez la cohorte née plus tard", avance Kaisa Koivunen, doctorante et co-autrice de l’étude.

Quant aux différences de performances cognitives, elles seraient dues à “une éducation plus longue. “La cohorte des 75 et 80 ans nés plus tard a grandi et vécu dans un monde différent de celui de leurs homologues nés il y a trois décennies, poursuit Matti Munukka, chercheur postdoctoral. Il y a eu de nombreux changements favorables. Parmi ceux-ci, on peut citer une meilleure nutrition et une meilleure hygiène, des améliorations dans les soins de santé et le système scolaire, un meilleur accès à l'éducation et une vie professionnelle améliorée."

Une augmentation de l’espérance de vie en bonne santé

Pour les seniors d’aujourd’hui, cette amélioration des performances physiques et cognitives s’accompagne, de fait, par une augmentation de l’espérance de vie, ainsi que par une augmentation du nombre d’années vécues avec une bonne capacité fonctionnelle à un âge avancé. Cela s’explique, selon les chercheurs, “par un rythme de changement plus lent avec l'âge, un maximum de performance physique plus élevé au cours de la vie ou une combinaison des deux.”

“Les résultats suggèrent que notre compréhension de l'âge avancé est démodée. Du point de vue d'un chercheur vieillissant, plus d'années sont ajoutées à la quarantaine, et pas tellement à la fin de la vie. L'augmentation de l'espérance de vie nous donne plus d'années sans handicap, mais en même temps, les dernières années de la vie arrivent à des âges de plus en plus élevés, ce qui augmente le besoin de soins. Au sein de la population vieillissante, deux changements simultanés se produisent : le maintien d'années en bonne santé à des âges plus élevés et un nombre accru de personnes très âgées qui ont besoin de soins externes", conclut la professeure Taina Rantanen, qui a dirigé les travaux.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité