Publicité

MIEUX VIVRE

Bien-être

Troubles du sommeil : se faire bercer permet de mieux dormir

Des scientifiques suisses viennent de démontrer que le bercement permet de gagner en qualité et en durée de sommeil, ainsi que d'avoir une meilleure mémoire. . 

Troubles du sommeil : se faire bercer permet de mieux dormir petrenkod/iStock

  • Publié 27.01.2019 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Faites comme les bébés, faites vous bercer ! D’après une recherche suisse, cela améliore la qualité du sommeil et sa durée, quelque que soit l’âge. En 2011, une étude montrait déjà l’intérêt du bercement lors d’une sieste. S'il permet de s’endormir plus vite et plus profondément, cette fois, les chercheurs se sont intéressés à ses effets sur une nuit complète. Menés entre l’Université de Genève (Unige) et celle de Lausanne (Unil), les travaux ont été publiés dans la revue Current Biology. 

Trois nuits pour étudier le sommeil  

18 participants ont été recrutés par l’équipe de recherche. Leur sommeil a été étudié pendant trois nuits : la première leur a permis de s’habituer au lieu, puis ils ont été bercés lentement la seconde nuit dans un lit suspendu par 4 câbles. Le mouvement était généré par un moteur silencieux - un aller-retour durait environ 4 secondes et s’étendait sur une dizaine de centimètres. Enfin, les participants ont dormi dans un lit classique la dernière nuit. 

Les effets positifs du bercement sur la mémoire

D’après leur constat, se faire bercer pendant la nuit permet de s’endormir plus facilement et d’avoir un sommeil de meilleure qualité : plus profond et avec moins de micro-réveils. Des instruments étaient placés sur les volontaires pour enregistrer divers paramètres, notamment l’activité cérébrale. Les relevés des électroencéphalogrammes montraient la présence d’ondes cérébrales lentes en grande quantité, justement propres au sommeil profond. 

Les chercheurs ont voulu s’assurer que les volontaires avaient ressenti les bienfaits d'un meilleur sommeil. Pour ce faire, ils ont étudié les effets du bercement sur leur mémoire, sachant que le sommeil profond la renforce. Avant de s’endormir, les participants ont dû apprendre des paires de mots, puis les réciter le lendemain. Le bercement leur a permis d’avoir de meilleurs résultats : ils se rappelaient de davantage de mots. 

Des tests sur les souris 

Les chercheurs ont voulu comprendre comment le bercement pouvait agir sur le cerveau. L’équipe de Lausanne s’est chargée de cette partie de l’étude en utilisant des souris. Les cages ont simplement été posée sur un agitateur pour les bercer lentement, un outil utilisé régulièrement en laboratoire. Deux types de souris ont été utilisées : les premières étaient "normales", les secondes avaient un système vestibulaire (un organe situé dans l’oreille interne) altéré.

Le bercement a permis au premier groupe de souris de dormir plus longtemps, mais aucun effet n’a été constaté sur les autres. Pour les scientifiques, c’est la preuve que le bercement agit sur le système vestibulaire. Ils veulent maintenant poursuivre leurs recherches pour découvrir comment cette action sur l’oreille interne se répercute dans le cortex. Les résultats pourraient permettre de développer de nouvelles pistes de traitement pour lutter contre l’insomnie ou les troubles de la mémoire. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité