Publicité

MIEUX VIVRE

Etude américaine

Accouchement : la péridurale ne rallonge pas le temps de travail

Non, la péridurale ne provoque pas un allongement de la durée d’un accouchement. C’est ce que montre une étude américaine, aux résultats rassurants.

Accouchement : la péridurale ne rallonge pas le temps de travail SimpleFoto/epictura

  • Publié 12.10.2017 à 18h26
  • |
  • |
  • |
  • |


Accoucher sans douleur, c’est le souhait de nombreuses femmes. En France, près de 8 femmes sur 10 optent pour la péridurale lorsqu’elles mettent au monde. Seulement, la pratique fait débat, notamment aux Etats-Unis. A tort, puisque le recours à cette anesthésie n’allonge pas la durée du travail, comme le montre une étude parue dans Obstetrics & Gynecology.

Outre-Atlantique, nombre de gynécologues interrompent la péridurale à partir du moment où le col de l’utérus de la mère est totalement dilaté. En effet, l’anesthésie a la réputation d’allonger la durée de l’accouchement. Dans les faits, la différence est minime – que la femme accouche avec ou sans péridurale.

Sur les 400 femmes sélectionnées par le Beth Israel Deaconess Medical Center (Etats-Unis), toutes ont bénéficié d’une anesthésie lors de la première partie de leur travail. Puis, au moment de donner naissance, elles ont été divisées en deux groupes. Certaines ont reçu l’anesthésiant, comme prévu, d’autres une solution saline qui fait effet de placebo.

Aucun effet sur les complications

Les volontaires sous placebo accouchent plus vite. Mais d’une minute seulement. Il leur faut 51 minutes pour mettre au monde leur enfant, contre 52 sous péridurale. « Substituer la péridurale par une solution saline n’a aucun impact sur la durée du travail, tranche Philip Hess, qui signe l’étude. Cependant, le score de douleur des femmes sous placebo augmente avec le temps, comme on s’y attendait. »

Les participantes elles-mêmes ne s’y trompent pas. Sous placebo, elles sont deux fois plus nombreuses à se plaindre de la façon dont leur douleur a été gérée. Ce qui démontre l’intérêt de cette administration, au moins sur ce point.

« D’un point de vue éthique, si la péridurale avait des effets néfastes au cours du travail, on pourrait considérer qu’un accouchement par voie basse réussi compense une légère augmentation de la douleur », concède Philip Hess. Sauf que ces travaux ne le montrent pas. La péridurale n’a pas plus d’effet sur le taux d’épisiotomies que sur le positionnement du fœtus ou son bien-être.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité