• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Epidémie

Bronchiolite : la Société française de pédiatrie invite à limiter les contacts des bébés avec les adultes

La bronchiolite est une maladie virale très contagieuse. Selon les membres de la Société française de pédiatrie, la protection des plus jeunes passe par la limitation des contacts avec les adultes. 

Bronchiolite : la Société française de pédiatrie invite à limiter les contacts des bébés avec les adultes evgenyatamanenko/istock


  • Publié le 29.10.2021 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Généralement, 30% des enfants de moins de deux ans contractent la bronchiolite chaque année en France.
  • En 2020, les cas de bronchiolite ont été peu nombreux à cause de la Covid-19 et des mesures associées (gestes barrières, confinement, etc).
  • L’épidémie a généré une diminution de l’immunité collective acquise pour les entants nés après mars 2020.

Onze régions sur treize sont touchées par l’épidémie de bronchiolite en France. Entre le 18 et le 24 octobre, plus de 3 300 enfants de moins de deux ans se sont rendus aux urgences à cause de cette pathologie. Face à ces chiffres, en augmentation ces dernières semaines, la Société française de pédiatrie émet une série de recommandations afin de limiter les contaminations. "Les jeunes parents peuvent limiter efficacement le risque d'infection virale des plus jeunes en appliquant quelques mesures simples durant les premiers mois de la vie et ce dès la sortie de la maternité", indique le document. 

Limiter les contacts 

Le premier conseil de ces experts de la petite enfance est la limitation des contacts. Il est primordial de restreindre les visites "au cercle des adultes très proches et non malades". Les médecins déconseillent aussi les visites des jeunes enfants avant les trois mois du bébé. Toutes les réunions familiales et la fréquentation de lieux publics, comme les restaurants ou transports en commun, doivent être évitées au maximum avant trois mois. De même, ces médecins déconseillent de faire garder son enfant en collectivité avant cet âge, et dans le cas où c'est impossible, de ne pas le confier à une crèche ou autre mode de garde lorsqu’il présente des symptômes.

Comme pour la Covid-19, l’application des gestes barrière est recommandée. Ainsi, il ne faut pas faire de bisous aux enfants de moins de deux ans, ni les passer de bras en bras. Le lavage des mains à l’eau et au savon ou par l’application de gel hydroalcoolique est aussi important, comme le port du masque en cas de toux, de rhume ou de fièvre. 

Qu’est-ce que la bronchiolite ?

La bronchiolite est une infection virale respiratoire aiguë qui touche les bronchioles, c’est-à-dire les petites bronches. Elle est généralement provoquée par le virus respiratoire syncytial (VRS), qui génère une inflammation des parois des bronchioles et une augmentation des sécrétions. Les principaux symptômes sont la toux, la fièvre, l’obstruction du nez voire parfois une gêne respiratoire. Le traitement repose principalement sur la désobstruction du nez. "La bronchiolite est le plus souvent une maladie bénigne, précise l’Assurance maladie. Cependant, les très jeunes enfants et plus particulièrement les nourrissons de moins de 2 mois peuvent présenter une forme plus grave nécessitant une hospitalisation."

Comment agir en cas de symptômes ?

La société française de pédiatrie explique comment réagir lorsqu’un enfant présente des symptômes de bronchiolite. Seuls les nourrissons de moins de deux mois doivent être conduits aux urgences. "Il est plus souvent recommandé de les hospitaliser quelques heures ou quelques jours pour surveillance et traitement des symptômes", précisent les pédiatres. Pour les autres, il faut consulter le pédiatre ou le médecin généraliste, sauf s’il y a des signes de gravité : modification du comportement, enfant mou, prises alimentaires inférieures à la moitié des rations habituelles sur 3 repas consécutifs, respiration très rapide ou très lente ou irrégulière ou coloration bleutée des lèvres ou des extrémités. Ces professionnels de santé appellent les parents à la patience en attendant la disparition des symptômes, afin de ne pas multiplier les consultations médicales. La maladie dure en moyenne dix jours. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES