• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Complications

Manque d’afflux sanguin : il survit à la Covid-19 mais finit amputé de huit doigts

Le quinquagénaire a été l’un des premiers Américains à contracter la Covid-19. Ses multiples amputations sont dues au manque de flux sanguin. 

Manque d’afflux sanguin : il survit à la Covid-19 mais finit amputé de huit doigts photographer/ISTOCK

  • Publié le 14.11.2020 à 11h16
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est un survivant. Gregg Garfield a souffert d’une forme grave de Covid-19. Les médecins qui l’ont pris en charge lui donnaient 1% de chances de survie. Plus de six mois après sa contamination et après 64 jours passés à l’hôpital, l’homme est aujourd’hui remis, mais a dû se faire retirer les phalanges de huit doigts. Son histoire est racontée dans le journal américain People.

"Je me sens comme mort"

Gregg Garfield, 54 ans, est en Italie en février dernier pour un séjour au ski entre amis. Les premiers symptômes apparaissent pendant le voyage et persistent à son retour. Un médecin lui fait alors passer l’un des rares tests existants, et il est positif à la Covid-19 : c’est l’une des premières personnes diagnostiquées en Californie du Sud. Le 5 mars, le quinquagénaire est hospitalisé. Il confie à un ami : "je ne peux pas respirer, ça gargouille dans mes poumons, je me sens comme mort." 

Une fois à l’hôpital, son état se dégrade rapidement et les médecins décident de le placer sous ventilation artificielle. Le virus s’attaque violemment à son organisme : le patient souffre de fortes fièvres, sa pression artérielle chute, un début de septicémie se manifeste ainsi qu’une infection au staphylocoque. Au total, il passera 31 jours sous respiration artificielle.

Un "miraculé" d'après les médecins

Lorsque les médecins lui retirent le ventilateur, Gregg Garfield a perdu 22 kilos et l'usage de ses doigts. À cause du manque d’afflux sanguin dans ses extrémités, les médecins ont du lui retirer la quasi totalement de ses phalanges supérieures. Il est sorti de l’hôpital au mois de mai et est en convalescence depuis. L’Américain doit notamment faire de l’exercice physique pour reconstruire ses poumons, mais les médecins sont épatés par sa guérison.

"Il n’a pas seulement survécu à la défaillance de plusieurs de ses organes, mais il est presque remis totalement, raconte Daniel Dea, un pneumologue, spécialiste des cas critiques, qui a été en charge du traitement de Gregg Garfield. C’est quelque chose de miraculeux." Depuis, l’homme a subi sept opérations pour réparer ses doigts mais également trois de ses orteils, devenus noirs.

Un cas loin d'être unique 

D’autres cas d’amputation après une infection à la Covid-19 ont été recensés dans le monde. En avril, l’acteur canadien Nick Cordero a perdu sa jambe droite à cause d’un caillot de sang. À France Info, Elia, basketteuse belge, raconte qu’elle s’est réveillée du coma avec une jambe en moins. "Je me suis endormie le 18 mars. Je me suis réveillée, je pensais qu'on était le 19 et on était le 15 avril. Je ne savais pas du tout ce qui s'était passé, explique-t-elle. [...] On a dû m'expliquer que j'étais dans le coma, qu'on avait dû m'amputer parce que c'était une question de survie et que j'avais eu une infection."

Lorsqu’un caillot se forme dans le sang, il bloque le flux sanguin. S’il remonte dans les poumons, dans le cerveau ou dans le coeur, il peut provoquer une embolie pulmonaire, un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Lorsque les anti-coagulants sont inefficaces et que les médecins ne peuvent pas le retirer, l’amputation devient la seule solution. 


Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité