• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Coronavirus : la maladie inflammatoire des enfants serait influencée par leur patrimoine génétique

Au moins 179 enfants ont développé un syndrome multisystémique inflammatoire, proche de la maladie de Kawasaki, depuis le début de l'épidémie. Il semblerait que les enfants ayant des origines africaines soient plus à risque, suggérant un lien avec les facteurs génétiques. 

Coronavirus : la maladie inflammatoire des enfants serait influencée par leur patrimoine génétique Gargonia/iStock

  • Publié le 15.06.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le syndrome multisystémique inflammatoire, proche de la maladie de Kawasaki, toucherait plus les enfants ayant des origines africaines
  • Les facteurs génétiques pourraient donc influencer l'évolution de ce syndrome
  • 179 cas ont été recensés en France depuis mars

Si les symptômes d'une infection au Covid-19 se manifestent moins chez l'enfant que chez l'adulte, certains ont été victimes d'un syndrome multisystémique inflammatoire affectant le cœur et le système digestif, proche de la fameuse maladie de Kawasaki.

Les premiers cas ont été signalés par le National Health Service (NHS) de Grande-Bretagne qui a rapporté les cas d'une douzaine d'enfants hospitalisés dans un état grave. En France, l'Hôpital Necker a sonné l'alerte fin avril : “Un nombre croissant d’enfants de tous âges a été hospitalisé dans un contexte d’inflammation multi-systémique associant fréquemment une défaillance circulatoire avec des éléments en faveur d’une myocardite”, détaillait le docteur Damien Bonnet, chef de service cardiologie congénitale et pédiatrique à Necker, dans un courrier adressé à ses confrères et consulté par La Dépêche du Midi.

Les facteurs génétiques en cause ?

Fait étonnant, ce syndrome multisystémique inflammatoire ne semble pas affecter les enfants de la même façon. En effet, les médecins ont remarqué une surreprésentation ethnique parmi ces jeunes patients, suggérant que les enfants ayant des origines africaines seraient plus à risque.

Une étude récemment publiée dans le JAMA a relevé que 38% d'un échantillon de 58 enfants atteints de ce syndrome avaient des origines africaines et seulement 12% des origines caucasiennes. Même constat à l'Hôpital Necker : 12 des 21 enfants hospitalisés (soit 57%) avaient une origine d'Afrique subsaharienne. En somme, l'intensité de ce syndrome pourrait avoir un lien avec les facteurs génétiques des enfants, mais difficile encore d'expliquer avec certitude cette tendance. Plusieurs hypothèses ont été avancées, mais aucune ne fait l'unanimité.

179 cas recensés en France depuis mars

Depuis mars, Santé publique France a recensé 179 cas de ce syndrome multisystémique inflammatoire proche de la maladie de Kawasaki. Selon l'Inserm, “il existe une forte coïncidence entre l’apparition de ces cas et la pandémie de Covid-19, mais les patients n’ont pas tous été testés positifs. Plusieurs questions restent donc en suspens et font actuellement l’objet d’investigations plus poussées dans les services de pédiatrie.”

Mi-mai, un enfant de 9 ans est décédé alors qu’il était atteint de ce syndrome. Plus précisément, il est décédé d’une “atteinte neurologique liée à un arrêt cardiaque” alors qu’il avait “une sérologie montrant qu’il avait été en contact” avec le coronavirus sans en présenter les symptômes, a précisé à l’AFP le professeur Fabrice Michel, chef du service de réanimation pédiatrique de La Timone à Marseille.

Qu'est-ce que la maladie de Kawasaki ?

Survenant principalement chez l'enfant de moins de 5 ans, la maladie de Kawasaki provoque une inflammation des parois des vaisseaux sanguins pouvant entraîner de graves séquelles cardiaques, voire dans certains cas, la mort. Elle se caractérise par une forte fièvre, des éruptions cutanées, des gonflements des ganglions du cou, une irritation et/ou une rougeur du blanc des yeux (conjonctivite bilatérale), une irritation/inflammation de la bouche, de la langue, des lèvres et de la gorge et des gonflements des mains et des pieds.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité