Publicité

QUESTION D'ACTU

Régime anti-inflammatoire

Diabète, cancer, dépression : que manger pour lutter contre l'inflammation chronique ?

Diabète, asthme, obésité, dépression... L’inflammation chronique est à l’origine de nombreuses maladies. Voici le régime alimentaire qui permet de s'en prémunir. 

Diabète, cancer, dépression : que manger pour lutter contre l'inflammation chronique ? Shaiith / istock

  • Publié 19.11.2018 à 12h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour lutter contre l'inflammation chronique, il faut d’abord avoir les réflexes diététiques de base que conseillent tous les nutritionnistes. Pour commencer, il est nécessaire d’éviter de manger trop gras et trop sucré. Le but est de limiter la consommation de beurre et de charcuteries, de préférer les produits complets au pain, au riz et aux pâtes blanches, et enfin de bannir les sucreries. Dans cette optique, les aliments transformés par l’industrie alimentaire, gorgés de sucre et de gras, sont définitivement à proscrire. A l’inverse, consommer au moins cinq fruits et légumes par jour est capital.

Viandes maigres et poissons gras

Ensuite, il existe quelques règles spécifiques au régime anti-inflammatoire. Au niveau des fruits et légumes, il faut privilégier ceux qui sont colorés, car ce sont les plus riches en nutriments anti-inflammatoires, en vitamines et en fibres. Les viandes maigres (poulet, dinde…) et les poissons gras (saumon, maquereau, hareng, sardine…), riches en oméga 3 aux vertus anti-inflammatoires, sont aussi les bienvenus, contrairement à la viande rouge. "La viande labellisée Bleu blanc cœur garantit que les animaux ont reçu une alimentation variée, ce qui augmente sa qualité nutritionnelle et sa teneur en oméga 3", précise dans 20 minutes la nutritionniste Laëtitia Proust-Millon.

Pour donner du peps aux plats, le piment, le curcuma, la cannelle, le gingembre et la coriandre peuvent être utilisés sans modération. Les cuissons et les sauces doivent se faire à base d’huile de colza, de lin ou d’olives. Enfin, les noix, bien que caloriques, ont aussi des propriétés anti-inflammatoires reconnues.

Burger et avocat

Comme dans tout régime alimentaire, une alimentation anti-inflammatoire ne doit pas reposer uniquement sur des restrictions, l’équilibre entre plaisir et santé étant la clef pour tout système nutritif durable. Néanmoins, des astuces existent, comme associer des aliments anti-inflammatoires à un repas très riche en graisses. "Si l’on mange un burger au fromage et au bacon, bien gras, ce n’est pas terrible, mais si on le mange avec un avocat, cela réduit de 30% l’inflammation digestive", détaille dans 20 minutes le Dr Saldmann, cardiologue, nutritionniste et spécialiste des questions d'hygiène.

L’inflammation chronique est à l’origine de nombreuses maladies comme le diabète, l’asthme, l’obésité, certains cancers, la dépression, la maladie d’Alzheimer, l’arthrose, les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, le psoriasis, la polyarthrite rhumatoïde ou encore la sclérose en plaques.

A la base, l’inflammation est une réponse naturelle de l’organisme à une attaque extérieure. Par exemple, si on se coupe le doigt, la coupure va, avant de cicatriser et de disparaître, s’enflammer et gonfler un peu. Jusqu’ici, tout va bien. Il est en revanche question d’inflammation chronique quand ce processus s’emballe et se propage à tout le corps. Cette situation peut durer des mois, des années, voire toute la vie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité