Publicité

QUESTION D'ACTU

Pollution atmosphérique

La pollution au diesel abîme gravement les poumons des enfants

La pollution atmosphérique causée par le diesel impacte gravement les poumons des enfants, au point que certains peuvent en mourir. 

La pollution au diesel abîme gravement les poumons des enfants Andrii Zastrozhnov / istock.

  • Publié 16.11.2018 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que les gilets jaunes s’apprêtent à manifester contre l’augmentation des prix des carburants, une nouvelle étude publiée dans la revue The Lancet Public Health indique que la pollution atmosphérique causée par le diesel impacte gravement les poumons des enfants.

Asthme, infections pulmonaires, BPCO

La recherche, qui a porté sur plus 2 000 enfants londoniens, indique que l’air de la capitale britannique, dominé par le diesel, entrave leur développement pulmonaire. Concrètement, cela expose ces petits Anglais à des troubles respiratoires permanents, qu’ils garderont tout au long de leur vie. On parle ici d’asthme, d’infections pulmonaires ou de BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive).

L'équipe de scientifiques a surveillé la santé des enfants et leur exposition aux polluants atmosphériques sur une période de cinq ans. Les petits les plus exposés à la pollution de l'air présentaient un volume pulmonaire significativement plus petit, correspondant à une perte d'environ 5% de leur capacité pulmonaire. Cela a été lié aux expositions aux dioxydes d'azote (NO2) et (NOx), qui se trouvent tous les deux dans les émissions de diesel.

Irréversible

Ces résultats sont d’autant plus préoccupants que Londres a mis en place, depuis 2008, des zones à faibles émissions, qui limitent l'entrée des véhicules polluants dans certains périmètres. Au vu de l’étude, l’impact de ces mesures sur la santé des enfants vivant dans les zones protégées a été très faible. Dès lors, on peut en déduire que la pollution atmosphérique impacte les poumons des enfants de manière irréversible, et que ces mesures de santé publique doivent être bien plus importantes pour être efficaces médicalement parlant.

"Malgré l'amélioration de la qualité de l'air à Londres, cette étude montre que la pollution atmosphérique dominée par le diesel dans les villes nuit au développement pulmonaire des enfants, les exposant à un risque mort précoce", résume Chris Griffiths, professeur à l'Université Queen Mary de Londres. "Nous élevons une génération d'enfants qui atteignent l'âge adulte avec une capacité pulmonaire réduite. Notre industrie automobile n'agit toujours pas de manière décisive pour faire en sorte que les villes réduisent leur circulation", déplore-t-il.

Obliger les constructeurs automobiles à rappeler "tous les diesel"

Sur RTL mardi 13 novembre, le député européen écologiste Yannick Jadot a ainsi estimé que le gouvernement français devrait obliger les constructeurs automobiles à rappeler "tous les diesel, y compris les diesel qui sont sortis récemment. On fait porter le poids du coût de la transition automobile, le coût de la pollution, uniquement aux automobilistes. Ce n'est pas normal. Les constructeurs automobiles ont une responsabilité majeure dans le fait qu'on ait des voitures qui polluent trop et qui consomment trop, et pour l'instant en France il ne s'est rien passé".

En France, 40 000 morts prématurées était dues en 2012 à la pollution de l'air. La pollution atmosphérique est l'une des principales causes de mortalité dans le monde, l'Organisation mondiale de la santé estimant à plus de quatre millions le nombre annuel de décès qui lui sont attribués.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité