Publicité

QUESTION D'ACTU

PCV13

Un vaccin contre le pneumocoque prévient les otites chez les jeunes enfants

Le PCV13, qui fait partie du calendrier vaccinal français, prévient les otites à pneumocoques. Il est plus efficace que son prédécesseur le PCV7, et protège contre de nouveaux virus et bactéries. 

Un vaccin contre le pneumocoque prévient les otites chez les jeunes enfants scyther5/iStock

  • Publié 20.06.2018 à 07h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Entre 6 mois et 2 ans, un enfant sur trois a au moins une otite. 90% des otites sont causées par des virus, mais les otites aiguës sont, dans 100% des cas dues à une infection bactérienne. Dans 40% des cas, un pneumocoque est à l’origine de la maladie. Des vaccins protègent les enfants de l’otite à pneumocoque comme le vaccin conjugué heptavalent, appelé PCV7. Depuis quelques années, le PCV13 l’a remplacé. Des chercheurs américains prouvent l’efficacité de ce dernier dans une nouvelle étude, publiée dans The Lancet Child & Adolescent Health. 

Le PCV13 plus efficace

Les chercheurs ont étudié les cas de 348 enfants âgées de 30 mois au maximum. Une partie d’entre eux a reçu toutes les injections de PCV13, l’autre a reçu uniquement le PCV7. La différence entre ces deux vaccins est le nombre de sérotypes qu’ils contiennent. Les sérotypes sont des catégories de virus ou de bactérie : le PCV13 en contient six de plus que le PCV7. 

Après 3 ans de recherche, les chercheurs américains ont constaté que le PCV13 était plus efficace que le PCV7 pour tous les types de virus testés. Pour le sérotype 19A, ce vaccin est même 91% plus efficace. Selon les scientifiques, il permet donc de prévenir les otites causées par le pneumocoque. En France, chaque année, entre 5000 et 6000 cas d’infections par pneumocoques sont comptabilisés. 

Un vaccin obligatoire 

Depuis 2006, le PCV7 fait partie du calendrier vaccinal pour tous les enfants de moins de deux ans. Il a été remplacé par le PCV13, commercialisé sous le nom Prévenar 13. Il fait partie des 11 vaccins désormais obligatoires après la mise à jour de janvier dernier.

La France fait partie des pays les plus méfiants vis-à-vis des vaccins. En 2016, un sondage a concrétisé cette méfiance : 41% des Français considèrent que les vaccins ne sont pas sûrs, 17,3% jugent qu’ils ne sont pas efficaces. Depuis plusieurs années, la progression des anti-vaccins inquiète la communauté scientifique. Aux Etats-Unis, une femme est décédée en 2015 de la rougeole. C’était le premier décès lié à la maladie depuis douze ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité