Publicité

MIEUX VIVRE

Grossesse

La progestérone serait un facteur clé dans les fausses couches

Lorsqu’elle est présente en quantité suffisante, cette hormone permettrait de mener la grossesse à son terme. La progestérone se révèlerait d'autant plus efficace pour les femmes victimes de fausses couches récurrentes. 

La progestérone serait un facteur clé dans les fausses couches Zerbor/iStock

  • Publié le 18.01.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Près de 20 % des grossesses se terminent par une fausse couche, souvent au cours du premier trimestre. Les raisons peuvent être multiples, et aller de l'infection à l’anomalie chromosomique. Cependant, les fausses couches à répétition indiquent des problèmes sous-jacents plus profonds. De nombreuses études cliniques ont déjà été menés sur le sujet, et ont prouvé que les femmes ayant des antécédents de fausses couches peuvent bénéficier de la prise de progestérone au cours des premières étapes de la grossesse afin d’accroître leurs chances de mener leur gestation à terme. Les résultats d’une nouvelle étude, publiés dans le Journal of Lipid Research, suggèrent un lien entre la progestérone et les fausses couches récurrentes.

Selon une étude produite par des chercheurs Italiens sur l’influence de progestérone parue en 2013, plus de 80 % des fausses couches ont lieu avant la 12e semaine, après quoi, le taux diminue rapidement. Selon leurs conclusions, l'incidence réelle des fausses couches spontanées précoces pourrait être plus élevée. 

La progestérone, une hormone importante

La progestérone est une hormone cruciale pour la grossesse ; elle joue un rôle-clé dans l'insertion du placenta dans l'endomètre ou la paroi de l'utérus. Grâce à elle, l’endomètre s’épaissit, la circulation sanguine se réorganise pour fournir de l'oxygène et des nutriments à l'utérus et le système immunitaire maternel s’estompe. 

La progestérone est fabriquée dans l'ovaire dans le cadre d'un cycle menstruel normal, qui se poursuit après la fécondation. Le placenta, qui produit une autre hormone, la gonadotrophine chorionique humaine, ou HCG, commence également à produire de la progestérone six semaines après le début de la grossesse. La progestérone placentaire provient habituellement du tissu de surface et s'intègre à l'endomètre et pour en absorber les nutriments. Quelques cellules se déplacent alors dans l'endomètre, où elles aident à réguler le flux sanguin en réorganisant les artères. 

Une équipe de chercheurs autrichiens, dirigée par Sigrid Vondra et supervisée par Jurgen Pollheimer et Clemens Rohrl, a comparé les cellules qui restent en place à la surface du placenta avec celles qui se déplacent dans l'endomètre. Ils ont constaté que les enzymes responsables de la production de progestérone dans les deux types de cellules en début de grossesse sont différentes les unes des autres. 

Différence des niveaux de progestérone

La progestérone, une hormone stéroïde, provient du cholestérol. Bien que les niveaux de production de progestérone des cellules de surface et des cellules migratrices sont à peu près semblables, les chercheurs ont découvert que les cellules migratrices accumulent plus de cholestérol et expriment davantage l'enzyme qui convertit le cholestérol en progestérone. 

Les chercheurs ont constaté que les niveaux d'enzyme dans les cellules migratrices du placenta sont plus faibles chez les femmes qui ont eu des fausses couches à répétition que chez celles ayant eu des grossesses à terme. Cependant, les niveaux d'enzyme dans la surface du placenta n'ont pas montré de grandes différences entre les grossesses saines et les fausses couches. 

Selon l’étude, la production de progestérone dans les cellules migratoires est vitale pour une grossesse saine, et la perturbation de ce processus pourrait entraîner une fausse couche.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité