Publicité

MIEUX VIVRE

Pâtes et pain

Nutrition : manger des pâtes et du pain régulièrement peut vous faire perdre du poids

Consommées dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée, les pâtes ne font pas grossir. Au contraire : elles contribueraient même à la perte de poids. Ce concert médiatique de louanges pour cet aliment pauvre en graisse mais riche en sucre, va faire plaisir aux gérants de "trattoria". Que les Français se rassurent, le pain est à classer dans la même catégorie. 

Nutrition : manger des pâtes et du pain régulièrement peut vous faire perdre du poids virtustudio /Istock

  • Publié 06.04.2018 à 16h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Il y a 100 ans, un Français consommait près d’un kilo de pain par jour. C’était son aliment principal. La consommation moyenne est aujourd’hui de 500 grammes. C’est encore, pour les médecins, un peu excessif mais cela reste un très bon aliment pour ceux qui savent rester raisonnables. Si aucun aliment ne peut prétendre amener à lui seul tout ce dont l’organisme a besoin, le pain est sans doute celui qui se rapproche le plus de la nourriture idéale. Par exemple, notre cerveau a besoin en énergie, par jour, de 6 grammes de sucre d’un type un peu particulier. Le pain suffit à combler ces besoins.

Pain et pâtes : du sucre !

L'élément principal du pain et des pâtes est ce que l’on appelle le "sucre lent", qui pénètre très lentement dans notre sang pour constituer un véritable réservoir d’essence nécessaire à notre activité.  La liste des propriétés bénéfiques du pain ne s’arrête pas là. Grâce à ses nombreuses fibres – en particulier le pain complet – il se propose d’aider les 15 millions de constipés chroniques que compte notre pays. Il est riche en protéines (qui composent les viandes) en vitamines et sels minéraux. Reste maintenant à définir une dose quotidienne raisonnable.

Les pâtes et le pain sont-ils les premiers ennemis des régimes ?

Non. Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’hôpital St. Michael, à Toronto, et publiée dans la revue BMJ Open montre le contraire. "Consommer des sucres lents, comme de pâtes, ne contribuerait pas à la prise de poids ou à l'augmentation de la masse grasse", affirme le Dr John Sievenpiper, clinicien-chercheur au Centre de nutrition clinique et de modification des risques de l'hôpital St. Michael et auteur principal de l'étude. "L'analyse a même montré une petite perte de poids. Les pâtes peuvent donc faire partie d'une alimentation saine, comme un régime à faible index glycémique."

En termes de calories, 200 grammes de pain, soit les deux tiers d’une baguette, représente la même énergie que 70 grammes de pâtes ou 300 grammes de pommes de terre. C’est également l’équivalent de 50 grammes de chocolat en étant beaucoup moins gras. Les sportifs l’ont d’ailleurs parfaitement compris et le consomment volontiers car il ne contient que très peu de graisses, l’autre caractéristique importante qu’il faut rappeler. Le pain, contrairement à une légende tenace, n’a jamais fait grossir. Il est même devenu l'allié des diététiciens car avec un goût très agréable, il permet de calmer la faim. Toutefois, en France, le problème est que l’on se sert souvent du pain comme d’une fourchette et que l’on a tendance à oublier ce que l’on met dessus... beurre, confiture... ou rillettes. Là, l’addition calorique peut devenir impressionnante.

Quelle est la consommation recommandée ?

Ceux qui peuvent respecter les limites tolérables consommeront du pain tous les jours. L’équivalent d’un quart de baguette pour les enfants et d’une demi-baguette pour les adultes. Et quel que soit le pain que l’on mange, dans tous les cas, l’essentiel est de bien le mastiquer. Pour les pâtes : 2 à 3 fois par semaine semble être une consommation raisonnable.

N’importe quel type de pâtes ?

Pour les pâtes, les formes sont nombreuses. Ce sera donc une question de goût ; avec une précision importante : pour qu’elles conservent leur index glycémique bas, mieux vaut les déguster al dente, c’est-à-dire fermes et pas trop cuites.

Pour le pain, il faut tordre le cou à une légende : le pain d’aujourd’hui ne serait pas aussi bon que le pain d’autrefois. Même si le mythe du pain blanc a la vie dure, il faut savoir qu’une bonne baguette vaut tous les autres pains. Autre idée reçue : arrêtons de prétendre que la mie fait plus grossir que la croûte – ce serait plutôt le contraire – et de militer pour la biscotte comme aliment de régime. Qu’est-ce qu’une biscotte si ce n’est du pain sans eau – donc aussi riche – et qui plus est ayant nécessité pour sa fabrication, graisse, sucre et lait.

En conclusion : qu’on les appelle "sucres lents" comme les médecins, ou nouilles, les pâtes sont un excellent aliment qui doit trouver sa place dans le régime alimentaire de base de la famille ; surtout au moment des examens. Tout comme le pain, un très bon aliment, dévoyé par son utilisation avec tous les aliments hyper caloriques comme le beurre, le fromage, la charcuterie, la confiture. Le pain, oui… Le pain fourchette, non absolu !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité