• CONTACT
Publicité


LES MALADIES

Ostéoporose : plus elle est dépistée tôt, mieux les fractures sont prévenues

Ostéoporose : plus elle est dépistée tôt, mieux les fractures sont prévenues

Ostéoporose : plus elle est dépistée tôt, mieux les fractures sont prévenues
KatarzynaBialasiewicz/istock
Publié le 20.10.2020

Ostéoporose : VIVRE AVEC

Comment vivre avec l'ostéoporose ?

L'ostéoporose évolue sur le long terme et les malades seront vraisemblablement amenés à alterner des séquences thérapeutiques avec des périodes de prise en charge diététique simple. Des visites régulières chez le médecin permettent de vérifier que le traitement est bien supporté et que de nouvelles fractures (notamment les fractures vertébrales) ne sont pas apparues. Il réalisera également une mesure de la taille chaque année et recherchera des déformations vertébrales.
Le développement de l’activité physique est essentiel à distance de la fracture. Son rôle bénéfique a été démontré sur la qualité et la solidité osseuse et des programmes de rééducation sont même disponibles.
Il faut aussi envisager très sérieusement l'arrêt du tabac. Concernant les apports en calcium dans l’alimentation, l'idéal serait de prendre 4 produits laitiers par jour apportant chacun 200 mg de calcium et/ou de boire une eau minérale riche en calcium.
Les risques de chute sont particulièrement importants chez les personnes âgées qui voient moins bien et ont davantage de troubles de l'équilibre, voire prennent parfois des médicaments susceptibles de provoquer une somnolence ou une baisse de tension artérielle. Il est donc important de réaliser quelques aménagements au domicile pour limiter les risques de chute et notamment :
Il faut se débarrasser des meubles encombrants, dégager les couloirs et les endroits de passage, bien ranger les fils électriques pour ne pas risquer de se prendre les pieds dedans (de même avec le tuyau d'arrosage dans le jardin) et proscrire les tapis qui glissent sur le parquet (notamment au pied du lit) ou les fixer avec des adhésifs.
Il ne faut pas s’asseoir sur un fauteuil ou sur une chaise à roulettes et il faut ranger à portée de mains les objets souvent utilisés pour éviter d'avoir à monter sur une chaise pour les attraper.
Il faut multiplier les sources d'éclairage pour limiter les zones d'ombre et prévoir une veilleuse la nuit entre la chambre et les toilettes.
En termes d’habillement, il faut préférer les chaussures fermées pour marcher, qui tiennent bien le pied et éviter les vêtements trop longs pour ne pas se prendre les pieds dedans.
Enfin, attention aux animaux de compagnie trop affectueux !

Quelle activité physique pratiquer en cas d’ostéoporose ?

L’activité physique occupe un rôle majeur, tant dans la réduction de risque d’ostéoporose densitométrique, que dans le traitement de l’ostéoporose-maladie. Elle aide à former les os et à les maintenir en santé tout en améliorant la force musculaire, la posture, l’équilibre et la coordination. Elle réduit l’incidence de chute et de fracture, procure une sensation de bien-être et améliore la qualité de vie en général. L’os est un tissu vivant. Il se régénère selon un processus par lequel un os nouveau se substitue au vieil os.
La masse osseuse qui est développée pendant l’enfance et l’adolescence est ce qui s’appelle un « pic de masse osseuse ». En effet, à partir de la trentaine, le processus de renouvellement de l’os n’est plus aussi efficace et le « capital-osseux » diminue graduellement.
Pour avoir des os résistants le plus longtemps possible, le pic de masse osseuse doit être le plus élevé possible et sa diminution doit être la plus réduite possible tout au long de la vie adulte.
L’activité physique, combinée à des apports adéquats en calcium et en vitamine D, exerce un rôle essentiel dans ce processus d’acquisition du pic de masse osseuse et de maintien du capital osseux. L’activité physique agit en augmentant la pression ou la « charge » sur les os. Les principaux os du squelette (colonne vertébrale, jambes et poignets) ont besoin de différentes stimulations physiques régulières afin que la charge exercée sur eux puisse maintenir leur structure et leur force.
Les activités physiques qui sont les plus intéressantes sont les exercices avec mise en charge comme la marche, le jogging, la danse ou les sports tels le badminton, le tennis, le patin, le football ou les exercices contre résistance comme l’entraînement aux poids ou à l’aide d’appareils d’exercice. Mais les activités qui améliorent l’équilibre et la coordination sont aussi intéressantes car les chutes peuvent causer des fractures. Il en existe plusieurs types et le taï chi en est un excellent exemple.

Prévenir la survenue de l'ostéoporose

Les 20 à 30 premières années de la vie sont les années où se constitue le « capital osseux » et il est essentiel de favoriser une bonne alimentation riche en calcium et en vitamine D chez les enfants et les adolescents, ainsi qu’une pratique régulière de l’exercice physique.
A partir de 30 ans, la masse osseuse diminue avec l’âge chez les hommes et les femmes, diminution qui est brutalement accélérée chez la femme au moment de la ménopause. Afin, autant que faire se peut, de maintenir une masse osseuse aussi solide que possible, il est nécessaire de privilégier un mode de vie combinant activité physique et alimentation équilibrée.
Quelques règles d'hygiène de vie peuvent permettre d’atteindre cet objectif :
• Activité physique régulière (marche, danse de salon, Taï Chi...),
• Alimentation équilibrée en privilégiant les aliments riches en calcium (fromages fermentés, yaourts, eaux minérales riches en calcium) et ceux qui apportent de la vitamine D (poisson gras, jaune d'œuf, beurre...),
• Il faut réduire les facteurs de risque modifiables (tabagisme, alcool à plus de 2 verres par jour, amaigrissement excessif, inactivité).
L'alimentation joue un rôle très important sur la santé osseuse. Avec l’âge, l’organisme change et ses besoins nutritionnels aussi mais, contrairement aux idées reçues, les besoins nutritionnels ne diminuent pas avec l’âge et certains augmentent même. Ce serait donc une erreur de penser qu’en vieillissant il faut manger moins. En revanche, il est important de veiller à avoir des apports en calcium et en vitamine D légèrement augmentés.

<< TRAITEMENT
PLUS D’INFOS >>
Sur le même sujet :

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité