Publicité

MIEUX VIVRE

Etude espagnole

Tabagisme passif : 1 femme enceinte sur 2 est exposée

Au 3e trimestre de grossesse, 55% des femmes enceintes sont fumeuses passives. Les principaux responsables sont leur conjoint.  

Tabagisme passif : 1 femme enceinte sur 2 est exposée      BONY/WPA/SIPA

  • Publié 07.03.2014 à 15h12
  • |
  • |
  • |
  • |


Fausse couche, grossesse extra-utérine... vivre sa grossesse exposée au tabagisme passif n’est pas sans danger. « Mais le message ne passe pas », s’inquiète Juanjo Aurrekoetxea, chercheur en médecine préventive et santé publique à San Sebastian en Espagne. Avec son équipe, il publie dans la revue Science of the total environment une étude menée sur près de 2000 femmes enceintes non fumeuses depuis 2004 pour évaluer leur exposition au tabagisme passif.

 

« La maison est la source majeure d’exposition tabagique »

Grâce aux prises de sang réalisées lors des visites de suivi du 3e trimestre de grossesse, les auteurs ont pu constater que 55% de ces femmes enceintes étaient exposées au tabac et à la nicotine. Les femmes ex-fumeuses, ayant fait des études courtes et enceintes de leur 1er enfant étaient le profil le plus à risque de tabagisme passif. Interrogées sur l’explication, elles évoquaient, pour 38,5% d’entre elles, la fréquentation de bars et restaurants (avant l’interdiction de fumer dans les lieux publics adoptée en Espagne en 2006) et la présence d’un fumeur à la maison pour 1 femme enceinte exposée sur 4, le plus souvent son conjoint.

Même si cette exposition à domicile n’est pas la plus fréquente, elle est la plus dangereuse, celle qui se traduit chez les femmes par les taux sanguins les plus élevés de cotinine, le produit de dégradation de la nicotine. « La maison est la source majeure d’exposition tabagique. Les gens disent partout que le tabac et le tabagisme passif sont mauvais mais ils n’arrivent pas à arrêter de fumer ou au moins à ne pas forcer les femmes enceintes à respirer leur fumée », insiste Juanjo Aurrekoetxea, qui plaide pour une plus grande sensibilisation des femmes mais aussi de leur entourage fumeur.

 

1/3 des fumeuses arrêtent totalement lorsqu'elles apprennent leur grossesse

Les risques du tabagisme passif pendant la grossesse sont désormais bien connus. Pour la mère, les fausses couches et les grossesses extra-utérines sont plus fréquentes. L’enfant risque également de naître avec un faible poids et d’avoir un développement cérébral amoindri. Les risques de mort subite, de cancer et de maladies respiratoires dans l’enfance sont également accrus lorsqu’un fœtus a été exposé au tabac. Lorsqu’elles découvrent leur grossesse, un tiers des fumeuses arrêtent totalement la cigarette tandis que les autres continuent à fumer mais tentent généralement de réduire leur consommation, sous la pression de leurs médecins et de leurs proches.

 

Les auteurs notent en revanche de nets progrès concernant l’exposition dans les lieux publics. Ils ont répété leurs analyses en 2004 et 2008, autrement dit avant et après l’introduction de la loi en Espagne. Ils ont observé une chute de 16% des taux moyens de cotinine retrouvés chez les femmes enceintes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité