Publicité

MIEUX VIVRE

JO de Pékin

Grossesse : la pollution rend les bébés plus légers

Les niveaux de pollution de l’air influent directement sur le poids des bébés à la naissance, selon une étude qui se fonde sur des mesures prises lors des JO de Pékin.

Grossesse : la pollution rend les bébés plus légers SIPA ASIA

  • Publié 01.05.2015 à 11h13
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans les dernières semaines de leur grossesse, les femmes exposées à de forts niveaux de pollution donnent naissance à des bébés moins lourds. C’est en tout cas ce que concluent des chercheurs américains et chinois, qui publient leurs travaux dans la revue Environmental Health Perspectives.

Ce constat avait déjà été dressé dans la littérature scientifique. En effet, une vaste étude publiée en 2013 et menée pendant près de 20 ans sur 3 millions de naissances à travers le monde était parvenue à cette même conclusion. L‘intérêt de ces nouveaux travaux réside dans leur mode de démonstration, qui prouve que de simples mesures anti-pollution peuvent avoir un impact direct sur le poids des nourrissons.

Circulation limitée, usines fermées…

Ainsi, les scientifiques ont examiné le poids des bébés nés à Pékin juste après les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008, alors que les autorités avaient mis en place des mesures drastiques pour lutter contre la pollution de l’air afin d’accueillir les athlètes et les touristes.
A l’époque, la circulation dans l’agglomération avait été limitée, des usines avaient fermé temporairement leurs portes et des chantiers étaient suspendus. Les autorités avaient même utilisé une méthode pour provoquer une pluie le jour précédant la cérémonie d’ouverture afin de nettoyer la ville, et pour chasser les nuages le jour J !

Avec tous ces efforts, les niveaux de particules fines n’avaient pas été aussi faibles depuis des décennies. Les scientifiques ont ensuite comparé ces données au poids des bébés nés à la même période en 2007 et en 2009, quand les niveaux de pollution étaient à la normale pour Pékin. En tout, 83 672 naissances ont été analysées.

23 grammes

Et les résultats sont au rendez-vous. En moyenne, les mères qui étaient à leur 8e mois de grossesse pendant les JO de Pékin ont donné naissance à des bébés plus lourds, de 23 grammes en moyenne.

Si le résultat est attendu, il prouve que les mesures antipollution ont un immpact direct sur la santé des habitants et des futures générations. Les mêmes chercheurs avaient ainsi démontré en 2012 les effets bénéfiques de cette réduction de la pollution sur la santé cardiovasculaire.

Les mécanismes liés au poids inférieur des bébés exposés aux polluants n’est pas clair, selon les chercheurs. Ils citent plusieurs facteurs possibles pouvant jouer un rôle, dont une altération des fonctions du placenta et une diminution des nutriments que reçoit le foetus, ce qui pourrait réduire sa croissance.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité