Publicité

QUESTION D'ACTU

"Bien Vivre" avec la Fédération de cardiologie

Stress : comment le gérer au quotidien pour protéger son coeur

Un infarctus sur trois aurait pour cause principale le stress. La meilleure arme anti-stress, c'est l'activité physique. La Fédération française de cardiologie organise samedi le festival du Bien Vivre pour montrer qu'on peut soigner son coeur et se faire plaisir.    

Stress : comment le gérer au quotidien pour protéger son coeur PURESTOCK/SIPA

  • Publié 04.09.2014 à 15h49
  • |
  • |
  • |
  • |



Les moyens de mettre son cœur à l’abri de tout accident cardiovasculaire sont connus. La Fédération française de cardiologie (FFC) les résume en une simple équation : « 0 + 5 + 30 = le tiercé gagnant pour votre cœur », qui fait référence à "0 cigarette", "5 fruits et légumes" et "30 minutes d'activité physique" par jour. Reste à l’appliquer et c’est là que le bât blesse car la sédentarité et la malbouffe gagnent du terrain. C’est la raison pour laquelle la FFC a décidé d’organiser samedi 6 septembre, à Paris, le 1er festival du Bien Vivre.


Le but de cette manifestation, dont pourquoidocteur est partenaire, est très clair : « Nous voulons positiver la prévention, explique le Pr Claude Le Feuvre, président de la Fédération française de cardiologie. En effet, les conseils d’hygiène de vie sont souvent vécus comme des contraintes, et uniquement comme des contraintes. Avec ce festival, nous voudrions que les gens prennent conscience que « Bien vivre » sa santé, c’est possible et cela peut même être agréable. »


Cours de cuisine, initiation à la marche nordique...
Pour réussir ce tour de force et transformer la prévention en une promenade de santé, la FFC installe son village du « Bien vivre » place de la république, à Paris. Pendant une journée, vont se succéder des animations pédagogiques et ludiques à la fois, autour de trois thématiques clés pour la santé cardiovasculaire : l’alimentation, l’activité physique et le stress. Les visiteurs pourront donc, dans une même journée, prendre des cours de cuisine, de marche nordique ou encore s’initier au jardinage, et bien sûr bénéficier des conseils de cardiologues.

Si le ton de ce festival de la FFC se veut avant tout ludique, l’enjeu est quand même de taille. « Le taux d’infarctus chez les femmes jeunes a doublé en 15 ans, indique le Pr Le Feuvre. C’est clairement le résultat d’un changement de mode de vie. Il est urgent d’inverser la vapeur ! »

 

Pourquoidocteur va donc consacrer trois articles au Festival du Bien Vivre de la FFC : l’un sur le cœur et l’activité physique (vendredi), un second sur le cœur et l’alimentation (samedi) et dès aujourd’hui, nous ouvrons la série avec un focus sur la gestion du stress.



1 infarctus sur 3 dû au stress

Le stress est une adaptation naturelle du corps à une à situation. Profondément lié à notre environnement et aux personnes qui nous entourent, ce stress peut-être bon ou mauvais. Dans le monde du théâtre, une actrice qui a le trac avant d’entrer en scène dira souvent que ce stress la galvanise. Sarah Bernhardt a d’ailleurs dit un jour à l'une de ses consoeurs, « le trac, ne vous en faites pas, ça viendra avec le talent. »

Mais le stress peut aussi être très négatif et conduire à de nombreux troubles physiques et psychologiques, et tout particulièrement pour le coeur. Au quotidien, le stress peut être à l'origine d'une augmentation du rythme cardiaque, de la pression sanguine, du rythme respiratoire... Par exemple, des études ont prouvé qu'il existe un risque accru d'accident vasculaire 2 heures après un excès de colère. Et on estime qu'un tiers des infarctus ont le stress comme facteur principal.

 

Le Pr Claire Mounier-Veiher, cardiologue au CHR de Lille et 1ère vice-présidente de la FFC, et Clément Requier, président de l’association Le Faubourg des savoir-faire nous en disent plus sur leurs méthodes, et donnent des conseils à tous les stressés. Vous pourrez retrouver ces deux professionnels sur le Festival du Bien Vivre.

 

Pr Claire Mounier-Veiher, cardiologue au CHR de Lille. 

 

 

Quelles sont les techniques pour gérer et combattre le stress ?

Pr Claire Mounier-Veiher. L’activité physique est le meilleur moyen. Non seulement, elle aide à se détendre mais en plus, elle réduit la prise de poids provoquée par le stress. Ce sont les sports d’endurance qui s'y prêtent le mieux : danse, footing, natation, vélo. Les exercices de respiration sont également très efficaces : ils consistent à inspirer et expirer fortement pendant 5 minutes, 3 fois par jour pour un effet déstressant de 6 heures. 

L’autre méthode est « la méditation en pleine conscience. » Elle permet de se libérer l’esprit et d’inhiber le cortex frontal, partie du cerveau qui stocke les pensées négatives et nous fait ruminer les événements désagréables du passé. Cette méditation consiste à se concentrer sur une activité agréable et enrichissante pour l’esprit : lire un livre, visiter une exposition, jardiner…

"J’essaie de visiter
le plus d’expos possible"

Appliquez-vous ces principes à vous même ?

Pr C.M-V. Absolument. Je fais mes exercices de respiration tous les jours. Dans le métro, au bureau. J’ai également acheté le livre « Méditation en pleine conscience », et j’essaie de visiter le plus d’expos possible. J’ai aussi découvert les tisanes relaxantes. Je ne bois plus que ça désormais ! Par contre, je laisse le jardinage à mon mari.


Et si le stress persiste malgré tous vos conseils ? 

Pr C.M-V. Tout d'abord, mieux vaut ne pas recourir aux traitements médicamenteux, sauf en cas de stress aigu, qui peut déclencher un infarctus du myocarde. Les méthodes comportementales sont plus douces et même parfois plus efficaces pour gérer son stress au quotidien. Bien surveiller son alimentation et manger équilibré sont bien sûr des choses essentielles. Ne pas abuser de la caféine et éviter de le diluer, car l’effet de la caféine est beaucoup plus fort quand il est mélangé avec de l’eau. Et enfin, dormir au moins 6 h par nuit. 

Clément Requier, fondateur et président de l'association Faubourg des savoir-faire qui propose des cours de de jardinage, de couture et de cuisine à domicile. 

En quoi le jardinage peut-il aider à gérer et combattre le stress?

Clément Requier. Tout simplement pour des raisons naturelles, biologiques : le contact avec la nature permet de respirer et donc d’apaiser le corps et l’esprit. Mais cela permet aussi de sortir des activités stressantes et des situations classiques quotidiennes. C’est divertissant de jardiner ! Gratifiant aussi : on fabrique quelque chose tout en sentant directement connecté à la nature.

 "Je me mets debout devant ma plante"

Que faites-vous pour combattre le stress ?

Clément Requier. Beaucoup de sport et le plus souvent possible. C’est comme ça que j’arrive à gérer toutes mes responsabilités professionnelles. Mais j’ai aussi besoin de me relaxer dans mon appartement, que j’ai transformé en véritable havre de paix en y disposant des végétaux. Quand j’ai besoin de prendre du recul par rapport à une situation, je me mets debout devant ma plante et cela m’aide à réflechir et à me détendre.


Que recommanderiez-vous aux personnes souvent stressées?

Clément Requier. Aménagez un espace végétal chez vous même si votre espace est réduit. Diversifiez vos activités, bouleversez votre train-train quotidien dès que vous en avez l’occasion. Et surtout, prenez le temps de faire les choses. Bien s’organiser dans son temps et dans son travail le permet. Il suffit d’avoir une approche plus positive et plus efficace dans la gestion des tâches au quotidien, aussi bien dans le domaine professionnel que dans le domaine privé. 

 

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité