• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Sommeil

Se réveiller chaque nuit à la même heure, c'est inquiétant !

Avez-vous l’habitude de vous réveiller la nuit ? Selon plusieurs experts, ces brefs réveils sont tout à fait normaux. Néanmoins, se réveiller régulièrement à la même heure peut, au fil du temps, perturber les cycles du sommeil.

Se réveiller chaque nuit à la même heure, c'est inquiétant ! demaerre / iStock


  • Publié le 13.08.2022 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les réveils nocturnes sont un phénomène normal.
  • Les troubles du sommeil doivent être soignés, car ils peuvent provoquer ou aggraver de nombreuses pathologies.

Presque chaque nuit, profondément endormi, êtes-vous réveillé bien malgré vous, et peinez-vous ensuite à retrouver le sommeil ? Quelle que soit l’heure à laquelle vous vous levez ? Bien qu'ils soient pénibles et usants, ces réveils nocturnes sont bénins et peuvent être assimilés à des troubles du sommeil.

D’après une étude de l'Institut de veille sanitaire et de la MGEN datant de 2015, 73 % des Français se réveillent au moins une fois par nuit pendant environ 30 minutes. Ces nuits discontinues affectent négativement non seulement la qualité du sommeil, mais aussi l’état de santé et l'humeur.

Des réveils nocturnes courants et bénins

Cependant, selon plusieurs spécialistes du sommeil interrogés par le Huffington Post, inutile de paniquer, surtout que ces réveils nocturnes sont courants. "Tout le monde enchaîne de brefs réveils – cinq à sept en moyenne – entre chaque cycle de sommeil, tout au long de la nuit. Ces réveils sont absolument normaux, on se rendort généralement rapidement, et on ne s’en rappelle pas le matin", explique Shelby Harris, psychologue clinicienne spécialiste du sommeil.

Néanmoins, se réveiller à la même heure toutes les nuits et ne pas pouvoir se rendormir peut créer des problèmes en altérant les cycles du sommeil. "Sans la phase de consolidation, on est fatigué, léthargique et comateux pendant la journée, sans parler du temps de repos nocturne réduit et la dégradation de la profondeur du sommeil", poursuit le Dr Harris.

Des conséquences à long terme sur la santé

Les troubles du sommeil, tels que les insomnies fréquentes ou l'apnée du sommeil, peuvent également avoir un impact sur l'état de santé s'ils persistent et ne sont pas soignés. Par exemple, plusieurs études ont démontré que les réveils nocturnes prolongés altèrent la concentration et la mémoire, augmentent le risque d'accidents du travail ou de la circulation, et favoriser des maladies, telles que l’obésitéle diabète ou l’hypertension artérielle.

En ce qui concerne l'apnée du sommeil, elle peut "causer de nombreux problèmes de santé, tels que l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, les infarctus ou le diabète", comme le décrit Mark Aloia, chef de file de l’innovation comportementale chez Philips Healthcare, dans le Huffington Post.

Ne pas suivre régulièrement le rythme naturel de son horloge interne peut également affecter l’humeur et la santé mentale. Dans une étude de 2018 publiée dans la revue The Lancet Psychiatry, des chercheurs de l'université de Glasgow, en Écosse, ont démontré que les personnes qui ne suivaient pas leur cycle veille-sommeil avaient plus de probabilités d'avoir des antécédents de trouble bipolaire ou de trouble dépressif majeur. De plus, les chercheurs ont trouvé une corrélation entre des amplitudes de rythmes circadiens plus faibles et l’apparition de troubles de l'humeur, tels que la dépression, le névrotisme, le sentiment de solitude, l'instabilité émotionnelle ou une moindre attention à sa propre santé.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES