• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Probiotiques

Comment protéger ses intestins après un traitement antibiotique ?

Les probiotiques, habituellement prescrits après un traitement antibiotique, ne seraient pas la meilleure solution.

Comment protéger ses intestins après un traitement antibiotique ? metamorworks / iStock


  • Publié le 16.08.2022 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Après un traitement antibiotique, prenez soin de votre microbiome et de ses bactéries.
  • Un régime alimentaire riche en fibres est une bonne solution.

Des chercheurs ont évalué trois types de thérapeutiques visant à rétablir l’équilibre du microbiome intestinal après un traitement antibiotique : les probiotiques, la transplantation fécale et la consommation de fibres. Il apparaît que la troisième option serait préférable aux deux autres.

Les antibiotiques s’attaquent aux bactéries nocives qui causent des maladies, mais ils provoquent également des dommages collatéraux au microbiome, la flore bactérienne qui vit dans nos intestins. Cela conduit à une diminution massive – mais temporaire en général – des bactéries bénéfiques.

Des souches bactériennes "bénéfiques"

La stratégie classique pour atténuer ce dérèglement est de prendre des probiotiques contenant des bactéries vivantes, pendant ou après un traitement antibiotique. Le raisonnement est simple : les bonnes bactéries de l'intestin sont victimes des antibiotiques, alors pourquoi ne pas les remplacer par les souches bactériennes "bénéfiques" des probiotiques afin de permettre aux bactéries intestinales de rétablir leur équilibre ?

Mais cette idée a été remise en cause par une autre étude. Les participants ont été soumis à un traitement antibiotique et divisés en deux groupes : le premier a reçu 11 souches de probiotiques pendant 4 semaines, le deuxième a pris un placebo.

Un système complexe

Les chercheurs se sont rendu compte que les dégâts causés par les antibiotiques aux bactéries intestinales des membres du premier groupe avaient permis aux souches probiotiques de coloniser efficacement l'intestin. Mais ce processus a retardé la récupération normale du microbiote, qui est resté perturbé tout au long des six mois de l’étude. En revanche, le microbiote des participants du deuxième groupe est revenu à la normale dans les trois semaines suivant le traitement antibiotique. Cette étude a donc révélé un fait surprenant : nous ne savons toujours pas quels types de bactéries sont réellement bénéfiques, ni même de quoi est composé un microbiome sain.

D’autre part, les souches bactériennes individuelles ne sont probablement pas particulièrement utiles. Au lieu de cela, ce sont des milliers de microbes travaillant ensemble qui pourraient avoir des effets bénéfiques sur la santé. Cela veut donc dire que l'ajout d'une ou plusieurs souches bactériennes dans un probiotique n'affectera pas l'équilibre de ce système complexe.

Un carburant pour la fermentation bactérienne

L'étude a également exploré une approche alternative pour restaurer le microbiome. Les propres selles des participants de l’un groupe ont été prélevées et congelées avant le traitement antibiotique. Elles ont ensuite été réintroduites dans leur intestin à la fin de ce traitement. Cette pratique, appelée transplantation fécale, a reconstitué le microbiome à son niveau d'origine après seulement huit jours. L'autre groupe a mis 21 jours à récupérer. Ainsi, cette solution rétablit efficacement le microbiome intestinal après une antibiothérapie, mais les patients sont toujours à risque de complications graves, telles que des infections du sang.

Les fibres sont une troisième option. Leurs composés transitent sans être digérés dans l'intestin grêle et poursuivent leur parcours dans le côlon, où ils servent de carburant pour la fermentation bactérienne. En résumé, si vous prenez des antibiotiques ou si vous avez récemment suivi un traitement, incluez beaucoup de légumes, de fruits et de céréales complètes dans votre régime alimentaire. Vos bactéries intestinales vous en remercieront.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES