Publicité

QUESTION D'ACTU

Antibiorésistance

Antibiotiques : diminuer les prescriptions, le casse-tête des chercheurs

Des chercheurs américains ont tenté de mettre en place des tests sanguins dans les hôpitaux pour permettre aux médecins de savoir par quel type d’infection sont touchés leurs patients. L’objectif était de réduire les prescriptions d’antibiotiques.

Antibiotiques : diminuer les prescriptions, le casse-tête des chercheurs MJ_Prototype/iStock

  • Publié 22.05.2018 à 09h30
  • |
  • |
  • |
  • |


La résistance aux antibiotiques est l’un des principaux dangers pour la santé mondiale. Plus les antibiotiques sont utilisés à travers le monde, plus le risque que les bactéries deviennent résistantes augmente. Dans certains cas pourtant, l’usage d’antibiotiques n’est pas nécessaire, lorsqu’il s’agit d’infection des voies respiratoires inférieures ou de bronchites aiguës par exemple.

Des chercheurs américains ont réalisé un essai basé sur l’utilisation de tests des biomarqueurs sanguins, qui permettent de déterminer le type d’infection, pour réduire l’usage des antibiotiques. Les résultats montrent que cette technique de permet pas de diminuer l’utilisation de ces médicaments. 

Pas de changement de prescription avec le test

L’étude a été menée au sein de l’école de sciences médicales de l’université de Pittsburgh aux Etats-Unis. Les chercheurs sont partis du constat que même si on connaît l’inutilité des antibiotiques dans certains types d’infections, les médecins les prescrivent quand même. Le test des biomarqueurs sanguins mis en place, appelé ProACT pour Procalcitonin Antibiotic Consensus Trial, mesure la quantité de procalcitonine. Cette molécule augmente en cas d’infection bactérienne, mais pas lorsque c’est viral.

Un guide était à disposition des médecins pour adapter leur prescription aux résultats des tests. 1656 patients ont participé à cette recherche. Mais les chercheurs ont constaté que la prescription des médecins ne changeait pas en fonction des résultats du test, la prescription d’antibiotiques n’a pas diminué. 

Une consommation en hausse en France

La France est le 4e plus gros consommateur d’antibiotiques en Europe. Les pouvoirs publics tentent d’agir pour diminuer cette consommation, notamment via des campagnes de prévention, mais pourtant ces dernières années, elle a augmenté.

De fait, d’après l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, si entre 2000 et 2015, cette consommation a globalement baissé de 11,4 %, elle a augmenté de 5,4 % depuis 2010. D’après l’Institut Pasteur et le Centre européen de contrôle des maladies, chaque année, 25 000 décès serait imputables à la résistance aux antibiotiques. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité