• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Vaccination : plus de souplesse pour la deuxième dose pendant les vacances

Ce mercredi, Olivier Véran a indiqué qu’il sera possible de décaler son rendez-vous pour la deuxième dose de deux semaines afin que celui-ci soit compatible avec les vacances. Une exigence : cette deuxième dose devra être administrée dans le même centre que celui où s'est faite la première injection.

Vaccination : plus de souplesse pour la deuxième dose pendant les vacances AlbinaTiplyashina/iStock

  • Publié le 03.06.2021 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Cette flexibilité est mise en place afin de ne pas freiner la vaccination au mois de juin.
  • À compter du 15 juin, les 12-17 ans seront en capacité de se faire vacciner.
  • Les tests sérologiques, pour savoir si l'on a déjà été infecté, vont arriver dans les centres de vaccination.

À l’approche des vacances d’été, le gouvernement organise sa stratégie vaccinale. Invité du 20 heures de TF1 ce mercredi, Olivier Véran a annoncé un assouplissement des règles afin de ne pas bloquer les Français qui partiraient en vacances. Ainsi, il est possible de décaler sa deuxième dose de deux semaines. La seule contrainte est que celle-ci doit être réalisée dans le même centre de vaccination que celui de la première injection “pour la simple raison qu'il est extrêmement compliqué d'anticiper les flux de population” pendant les vacances, avait déjà communiqué le ministère.

D’importants stocks de vaccins attendus en juin

Cette mesure, présentée comme “dérogatoire” par le ministre de la Santé, prendra effet ce jeudi “ou dans les tout prochains jours”, a-t-il révélé. Concernant les vaccins Pfizer et Moderna, le délai prévu entre les deux injections est de sept semaines, au plus. “Là, vous pourrez le prendre entre six et huit semaines”, a précisé Olivier Véran. Cette flexibilité est mise en place afin “de ne pas freiner la vaccination au mois de juin, a-t-il ajouté. Il faut impérativement encourager un maximum de gens à se faire vacciner le plus vite possible” alors que le gouvernement attend de recevoir des stocks importants. Ce mois-ci, 28 millions de doses sont attendues, dont près de 68% de Pfizer.

À partir du 15 juin, 12-17 ans pourront se faire vacciner

Autre nouveauté concernant la vaccination, l’ouverture aux 12-17 ans a été actée par le gouvernement. À compter du 15 juin, les adolescents pourront se faire injecter une dose du vaccin Pfizer. Cette annonce suit celle de la Haute autorité de santé (HAS) qui a émis un avis positif quant à la possibilité de vacciner cette tranche de la population.

Les tests sérologiques déployés dans les centres de vaccination

Enfin, Olivier Véran a annoncé l’arrivée des tests sérologiques dans les centres de vaccination. Le but est de ne délivrer qu’une dose aux personnes positives à ces tests qui permettent de détecter la présence d’anticorps dans l’organisme, signe d’une première infection par le virus. Ce jeudi, la HAS doit apporter une précision à la question de savoir si ces tests seront proposés à tous ou seulement à ceux qui le souhaitent. Ce test est une simple prise de sang qui donne un résultat en seulement 20 minutes.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité