• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19 : l'Europe donne son feu vert pour la vaccination des 12-15 ans

L’Agence européenne des médicaments autorise la vaccination des adolescents de plus de 12 ans avec les doses de Pfizer. Cette mesure est valable dans les 27 pays de l’Union Européenne.

Covid-19 : l'Europe donne son feu vert pour la vaccination des 12-15 ans Jovanmandic/iStock

  • Publié le 29.05.2021 à 19h15
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'Agence européenne des médicaments a donné son accord pour que les 12-15 ans soient vaccinés avec les doses de Pfizer.
  • Selon une étude clinique, la réponse immunitaire de cette tranche d’âge serait maximale et les effets secondaires légers à modérés.

C’est le premier vaccin à ARN messager contre la Covid-19 à être autorisé chez les 12-15 ans : Pfizer. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu un avis en ce sens, qui sera donc valable dans les 27 pays de l’Union Européenne. Les laboratoires Pfizer-BioNtech, qui avaient sollicité l’instance, avaient déjà obtenu l’autorisation pour les plus de 16 ans. Le responsable de la stratégie vaccinale de l'EMA, Marco Cavaleri, s’est exprimé lors d’une conférence de presse : "Comme prévu, le comité des médicaments à usage humain de l'EMA a approuvé aujourd'hui l'utilisation du vaccin de Pfizer-BioNTech pour les adolescents de 12 à 15 ans".

Une réponse immunitaire maximale et peu d’effets secondaires...

Pour autoriser la vaccination des 12 - 15 ans avec le vaccin Pfizer, l’EMA s’est appuyé sur les conclusions d’une étude clinique réalisée par le laboratoire Pfizer sur 2 260 adolescents de cette tranche d’âge n’ayant jamais été infectés par la Covid-19. Selon ces travaux, la réponse immunitaire serait maximale et les effets secondaires comparables à ceux des 16 - 25 ans  : des douleurs sur le site d'injection puis musculaires et articulaires, de la fatigue, des maux de tête, des frissons et de la fièvre. Pour la grande majorité des participants, ils étaient donc légers ou modérés et s’amélioraient quelques jours après la vaccination. Ainsi, l’étude conclut que les bénéfices du vaccin de Pfizer sont plus importants que les risques. 

... selon les résultats d’une étude sur 2 260 adolescents

Néanmoins, l’étude ne comprenait pas beaucoup de participants, ce qui explique qu’aucun effet secondaire rare n’a pu être détecté. En revanche, depuis son autorisation chez les personnes de moins de trente ans, quelques-uns ont été rapportés comme des cas de myocardite et de péricardite, respectivement des inflammations du muscle principal du cœur et de sa membrane. Une enquête est en cours pour déterminer la responsabilité du vaccin dans la survenue de ces effets indésirables. Mais, comme pour les adultes, la sécurité et l’efficacité du vaccin Pfizer chez les 12-15 ans continueront à être surveillées par les autorités sanitaires, même après la mise sur le marché. Outre-Atlantique, l’Agence américaine des médicaments avait déjà autorisé son utilisation chez les 12-15 ans depuis le 10 mai dernier. En France, en complément de la décision de l’EMA, la Haute Autorité de Santé (HAS) devrait bientôt se prononcer en faveur ou non de son administration aux adolescents. 

Inclure les adolescents dans la stratégie vaccinale

La vaccination des adolescents est cruciale dans la stratégie globale de lutte contre la Covid-19. Hier, le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMA), Hans Kluge, estimait, dans un entretien avec l’Agence France Presse (AFP), que :  "La pandémie sera terminée lorsque nous aurons atteint une couverture vaccinale minimale de 70%" et d’ajouter que le "déploiement de la vaccination (était) encore trop lent". Selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), 11 962 889 Français sont âgés de moins de 15 ans en 2021, et 4 161 115 ont entre 15 et 19 ans, sur une population totale de 67 millions d’individus. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité