• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé connectée

Crises d'angoisse : un outil électronique permet de les détecter

Des scientifiques américains ont créé une plateforme capable de détecter des indices de crises d'angoisse dans les expressions du visage et dans la voix, puis de les lier à des informations de santé récupérées grâce à des montres connectées ou des smartphones.

 Crises d'angoisse : un outil électronique permet de les détecter ipopba/ISTOCK

  • Publié le 27.05.2021 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Dans la prise en charge des patients atteints de troubles psychiatriques, le suivi entre les consultations est primordial.
  • Le logiciel peut être installé sur des smartphones et alerte les professionnels de santé en cas de signes d’hyperexcitabilité, un indicateur de crise d’angoisse.
  • D’après l’Organisation mondiale de la santé, une personne sur quatre souffre de troubles mentaux dans le monde.

Comment suivre correctement des patients atteints de troubles psychiatriques entre deux rendez-vous ? Des chercheurs de l’université Texas A&M ont trouvé une solution : une plateforme capable de détecter les signes annonciateurs d’une crise d’angoisse. Ils présentent leur découverte dans Journal of Psychiatric Practice.

Un suivi nécessaire entre les consultations

Contrairement à des pathologies physiques qui peuvent être traitées en quelques rendez-vous, les personnes souffrant de troubles mentaux ont besoin d’un suivi sur le long terme. "La santé mentale peut changer très rapidement, et parmi ces changements, un bon nombre demeurent invisibles pour les professionnels de santé", précise Dr. Farzan Sasangohar, l’un des auteurs de cette étude. Ils citent l’exemple d’un patient souffrant d’anxiété, s’il est confronté à un évènement stressant, il peut ressentir une forte irritabilité ou de la nervosité, qui requièrent une attention médicale immédiate.

Des algorithmes capables de détecter une situation anormale

L’outil mis au point par l’équipe scientifique a pour objectif de fournir aux médecins des retours sur l’état de santé des patients, et de les alerter en cas de détérioration brutale de leur santé mentale. Le logiciel est capable de détecter l’hyperexcitabilité des patients, un signe prémonitoire de détresse psychologique comme les crises d’angoisse. Pour ce faire, elle repère les signes dans la voix et sur le visage, et récolte les données de santé comme la fréquence cardiaque ou le nombre de pas effectués, enregistrées sur les smartphones ou les montres connectées. "Les données de ces différentes sources sont ensuite utilisées pour entraîner des algorithmes à reconnaître les situations correspondant à un niveau d’excitabilité normal, précisent les chercheurs. Une fois entraînés, les algorithmes surveillent en permanence les données pour déterminer si l’individu est à un niveau d’excitabilité élevé."

Un outil discret

"Notre technologie leur offre un accès continu aux données et à l’état des patients, ajoute Dr. Farzan Sasangohar, et je pense que cela peur avoir un impact vital car cela leur permet de les contacter lorsqu’ils en ont besoin." Il ajoute que cela offre aux patients la possibilité de reprendre le pouvoir sur la gestion de leur santé mentale. Par ailleurs, la confidentialité de cette technologie faisait partie des éléments importants pour les chercheurs. "Nous avons choisi des outils communs, comme les smartphones, puis nous avons conçu des applications sophistiquées qui fonctionnent sur ces appareils pour rendre la gestion de la santé mentale discrète." Pour l’heure, l’outil est au stade du prototype, l’équipe de recherche travaille à l’amélioration de la durée de vie des batteries de smartphone car le logiciel utilise beaucoup d’énergie.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité