• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Bonne nouvelle

Covid long : la vaccination atténue les symptômes

Plus de la moitié des patient qui souffrent de Covid long verraient leur état de santé s’améliorer dès la première injection de vaccin anti-Covid.

Covid long : la vaccination atténue les symptômes Roop_Dey/iStock

  • Publié le 19.05.2021 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le vaccin Moderna semble être le plus efficace pour atténuer les symptômes des patients Covid long.
  • Les mécanismes par lesquels les vaccins atténuent les effets demeurent incompris.

Des interrogations demeurent sur les effets à long terme d’une infection à la Covid-19. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’une personne sur dix souffre de symptômes persistants des mois après la contamination. Pourquoi Docteur a donné la parole à quelques-uns de ces patients qui nous ont partagé leurs souffrances et les difficultés qu’ils ont eu à faire reconnaître ces formes longues de la maladie et à se faire prendre en charge. Récemment, le joueur français de NBA Evan Fournier a témoigné des séquelles qu’il a ressenti plusieurs semaines après avoir attrapé le virus. Une étude publiée le 22 avril dernier dans la revue Nature a même révélé que le virus peut être mortelle jusqu’à six mois après la première infection.

57% des patients ont vu leur état s’améliorer 

Le vaccin pourrait bien être la lumière au bout du tunnel pour ces patients qui souffrent de Covid long. Une étude britannique, dont les résultats ont été présentés par le Guardian et qui attend encore d’être revue par des pairs, suggère que 57% des personnes souffrant de symptômes persistants font état d’une nette amélioration de leur situation une semaine seulement après la première injection.

Cette recherche a été réalisée auprès de 812 personnes souffrant de Covid long. Elle a été menée par LongCovidSOS, une association anglaise qui milite pour une meilleure reconnaissance et prise en charge de ces patients. Les personnes interrogées ont été invitées à partager leurs ressentis au moins une semaine après la première dose reçue afin d’éviter que leurs réponses ne se confondent avec les effets secondaires du vaccin. Au total, quatorze symptômes été comparés avant et après cette première injection, tels que la fatigue, le brouillard cérébral et les douleurs musculaires.

Moderna, le plus efficace

Les données collectées ont révélé que 56,7% des répondants ont constaté une amélioration globale des symptômes, 24,6% restant inchangés et 18,7% ont rapporté une détérioration de leur état. Les personnes qui ont reçu le Moderna semblent avoir été ceux qui ont le plus bénéficié d’une amélioration de leur situation puisque 64,3% ont déclaré ressentir moins de symptômes contre 56% avec un vaccin adénovirus, le AstraZeneca ou le Janssen, et 55,8% avec le Pfizer-BioNTech.

Cette enquête rassurera les gens sur le fait qu'ils devraient être assez malchanceux pour vraiment avoir une aggravation globale des symptômes, a déclaré l'auteur de l'analyse Ondine Sherwood, du groupe de défense des patients LongCovidSOS. Les données sont très encourageantes, mais nous ne savons pas combien de temps durent les avantages.”

Parmi les personnes interrogées, certains ont reçu les deux doses de vaccin. Il semble que la deuxième injection contribue à améliorer leur état. “Parmi les 130 personnes de l'enquête qui ont reçu les deux doses de vaccin, certains patients ont vu leur état s’améliorer après leur première injection puis ont commencé à ressentir une résurgence des symptômes mais se sont rétablis après leur deuxième injection”, a rapporté le Dr David Strain, maître de conférence clinique à la faculté de médecine de l'université d'Exeter.

Un mécanisme encore flou

Les mécanismes par lesquels le vaccin diminue les effets du Covid long ne sont pas encore compris mais, déjà, les chercheurs émettent des hypothèses. “L'analyse a suggéré que les vaccins Covid-19 ont aidé à réinitialiser le système immunitaire, faisant savoir au corps que ses défenses devraient répondre au virus mais ne plus s'attaquer lui-même”, propose le Dr David Strain. Ce dernier précise que des recherches plus poussées doivent être menées. “Comment un vaccin pourrait-il aider un sous-ensemble de malades à long terme à se sentir mieux ? Il est tentant de faire l'hypothèse que c'était le sous-ensemble qui présentait des symptômes dus à un réservoir de virus qui n'a jamais été correctement éliminé et le vaccin les a équipés de la réponse immunitaire pour ce faire”, a pour sa part suggéré Danny Altmann, professeur d'immunologie à l'Imperial College de Londres.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES