• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Contrôle

Cancer de la prostate : pourquoi la biopsie peut être négative pendant le suivi de la maladie ? 


Ces biopsies ne signifient pas forcément que la maladie est guérie, mais que sa progression est ralentie ou que le cancer est de faible volume. 

Cancer de la prostate : pourquoi la biopsie peut être négative pendant le suivi de la maladie ? 
 Alexander Traksel/ISTOCK

  • Publié le 20.11.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les biopsies négatives dans le suivi du cancer de la prostate ne signifient pas forcément une guérison
  • Mais elles sont le signe d'une évolution bien contrôlée de la maladie

Le cancer envoie parfois des signaux contradictoires : les biopsies d’hommes suivis pour un cancer de la prostate peuvent être négatives. Elles ne signifient pas que le cancer a disparu mais plutôt qu’il s’est "caché". Des chercheurs américains l’expliquent dans The Journal of Urology. "Pour les hommes sous surveillance active, des biopsies négatives indiquent que la maladie est de faible ampleur et que son taux de progression est faible", précise Carissa E. Chu, l’une des autrices de cette étude. D’après elle, ces cancers "cachés" se soignent généralement bien. 

Qu’est-ce qu’une biopsie ?

Une biopsie correspond au prélèvement d’une partie d’un tissu pour l’analyser ensuite. Lorsqu’un homme est suivi pour un cancer de la prostate, ces examens font partie des techniques régulièrement utilisées pour observer la progression de la maladie. Il arrive qu’elles soient négatives, et jusqu’ici les chercheurs ne savaient pas comment interpréter ces "cancers cachés". 

Plus de 500 hommes surveillés

Dans cette recherche, l’équipe scientifique ont recruté 514 hommes, suivis régulièrement pour un cancer de la prostate au stade précoce, entre 2000 et 2019. Chacun des patients a subi au minimum trois biopsies après le diagnostic de son cancer. Au total, 37% d’entre eux ont obtenu des résultats de biopsie négatifs. De manière générale, leurs caractéristiques cliniques étaient meilleures : leur taux d’antigène spécifique de la prostate était plus faible. Ce taux est celui d'une protéine fabriquée par cet organe, lorsqu'il est élevé, cela signifie qu'il y a une anomalie. 

Plusieurs biopsies négatives 

Certains hommes ont eu des biopsies négatives plusieurs fois de suite. Dans ce groupe, 84% d’entre eux n’ont pas eu besoin de chirurgie ni de traitement par radiothérapie pour guérir. Ce taux était de 74% chez les hommes ayant eu une seule biopsie négative, contre 66% pour les patients ayant eu des résultats positifs à chacun de ces examens. Quel que soit le résultat, les auteurs de l’étude encouragent les hommes atteints d’un cancer de la prostate à suivre leur parcours de soin. "Obtenir des résultats négatifs à la biopsie ne signifie pas que le cancer a disparu, certains hommes avec plusieurs résultats négatifs ont eu un résultat positif plus tard ou ont été diagnostiqué d’un cancer à un stade plus avancé", précisent les chercheurs.  

Un cancer fréquent en France

Le cancer de la prostate est le plus fréquent en France : chaque année, 54 000 nouveaux cas sont diagnostiqués. Les symptômes principaux sont des troubles urinaires : besoin d’uriner fréquent, troubles de la miction, sang dans le sperme ou l'urine, etc. S’il est dépisté tôt, il est possible qu’il nécessite seulement une surveillance active, car certains cancers n’évoluent pas. Dans la plupart des cas, soigner un cancer de la prostate nécessite un traitement par chirurgie, radiothérapie, hormonothérapie ou chimiothérapie. 

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/921-Cancer-de-la-prostate-le-diagnostic-precoce-ameliore-le-pronostic


Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité