• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Indispensable

Confinement : attention à ne pas reporter la vaccination des bébés !

Malgré le confinement lié au coronavirus, les parents des bébés de moins de deux ans doivent respecter le calendrier vaccinal en vigueur, insistent les pédiatres. 

Confinement : attention à ne pas reporter la vaccination des bébés ! scyther5/iStock

  • Publié le 28.03.2020 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le confinement dû au Covid-19 ne doit pas vous empêcher d’aller faire vacciner vos jeunes enfants. Mercredi 25 mars, les syndicats de pédiatre ont appelé les parents à ne pas repousser de plusieurs moins la vaccination des bébés de moins de deux ans contre les maladies potentiellement graves, malgré le contexte actuel.   

«Il serait assez ridicule de ne pas prévenir des maladies déjà maîtrisées, au nom d'une maladie qui épargne les bébés», alerte Dr Mariam-Natacha Haidara, pédiatre exerçant à Paris et à la Croix-Rouge, qui fait partie des médecins relayant cet appel. «Avec la peur et les contraintes du confinement, les parents ne se présentent plus aux consultations obligatoires de pédiatrie et aux différentes vaccinations obligatoires», s'inquiète-t-elle. 

Mais, «si la couverture vaccinale n'est pas assurée dans sa continuité», cela pourrait aboutir  «dans les mois à venir, à la recrudescence de maladies bien contrôlées jusqu'ici sur le territoire», comme la rougeole, la coqueluche ou encore la méningite, prévient-elle. 

Si le cabinet de votre pédiatre est fermé, orientez-vous vers un autre spécialiste 

Rappelons en effet que les visites médicales pour faire vacciner les bébés sont considérées comme faisant parties des consultations « urgentes ». Aussi, elles restent autorisées dans le cadre du confinement. Afin de pouvoir vous déplacer en règle, vous pouvez demander une autorisation de rendez-vous au secrétariat de votre cabinet médical, certifiant de la nécessité d’une consultation. Celle-ci s’ajoutera à l’attestation de déplacement dérogatoire demandée par le gouvernement. 

Dans le détail, la consultation du premier mois ainsi que toutes celles comportant des vaccins obligatoires (celles des 2ème, 4ème, 5ème, 11ème, 12ème et 16ème mois) doivent avoir lieu en cabinet. En revanche, les consultations de vaccination et les bilans de santé après l’âge de deux ans peuvent être reportés.

Les familles dont le pédiatre habituel a fermé son cabinet à cause de l’épidémie ne doivent pas en conclure que « le vaccin peut attendre », insiste le Dr Haidara qui conseille dans ce cas de chercher un autre spécialiste.

Les patients accueillis dans des conditions très strictes

Quant au respect des gestes barrières dans les cabinets médicaux, que les parents ne s’inquiètent pas, ils sont respectés, rassure-t-elle. D’autant plus que l’affluence a largement diminué depuis le début de la crise, la télé-consultation étant désormais privilégiée. Au cabinet, les patients sont accueillis “dans des conditions très strictes : le lavage de mains est obligatoire à l’arrivée, les horaires doivent être scrupuleusement respectés afin que les patients ne se croisent pas et tous les ustensiles médicaux sont désinfectés entre chaque patient », explique le Dr Fabienne Kochert pédiatre et présidente de l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) à Doctissimo. Un seul des parents est autorisé à accompagner l'enfant.

Rappelons qu’en France, les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’infection à Haemophilus influenzae b, l’hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole sont obligatoires chez les nourrissons nés à partir du 1er janvier 2018. Plus de détails sur le site Vaccination-Info-Service.fr.

 

Publicité
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité