Publicité

QUESTION D'ACTU

Cholestérol

À forte dose, les statines augmentent le risque d’ostéoporose

Les statines, ces médicaments destinés à lutter contre le cholestérol, ne sont pas dénués d’effets secondaires. Une étude vient de montrer qu'ils auraient, en cas de fortes doses, un impact sur le risque d'ostéoporose.

À forte dose, les statines augmentent le risque d’ostéoporose wutwhanfoto / istock

  • Publié 03.10.2019 à 11h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Près de 20% de la population française a un taux de cholestérol trop élevé, selon la Fédération Française de Cardiologie. Pour le faire baisser, les médecins prescrivent généralement des statines. Cependant, ces médicaments ont de nombreux effets secondaires: douleurs musculaires, insuffisance rénale, diabète. Des chercheurs du Complexity Science Hub Vienna publient une étude dans la revue Annals of the Rheumatic Diseases, dans laquelle ils ajoutent un nouvel effet secondaire: l’ostéoropose.

Tout dépend du dosage des statines

En réalité, cette étude révèle que le dosage de statines influe sur le risque d’ostéoporose. En effet, à faible dose, les statines protègent contre la résorption osseuse, un processus de destruction de l’os. Si la quantité devient trop élevée, ces médicaments peuvent, à l’inverse, augmenter le risque d’ostéoropose. "Les statines inhibent la synthèse du cholestérol par le foie. Cela réduit le cholestérol sanguin. Cependant, le cholestérol est d’une importance cruciale pour de nombreux processus dans le corps", explique le Dr Michael Leutner, du département clinique d’endocrinologie et de métabolisme à la Medical University of Vienna (MedUni, Autriche) et auteur principal de l’étude.

Baisse de la production d’hormones et effets sur la densité osseuse

Le cholestérol permet de produire les hormones sexuelles, telles que l’oestradiol et la testostérone. "Nous savons que les faibles concentrations d’hormones sexuelles, en particulier la baisse du taux d’oestrogènes pendant la ménopause, sont la principale cause de l’augmentation de l’ostéoporose chez les femmes", explique le Dr Alexandra Kautzky-Willer, directrice de l’équipe de chercheurs de MedUni. Elle poursuit: "Il existe une relation similaire entre la densité osseuse et la testostérone. Nous voulions savoir si l’inhibition de la production de cholestérol par les statines avait un effet sur la formation osseuse, et s’il pouvait exister une relation entre leur dosage et la réponse de l’organisme". L’équipe scientifique constate que plus le dosage est élevé, plus l’effet sur la densité osseuse est fort.

Utilisation du BigData

Pour aboutir à ces conclusions, les chercheurs ont utilisé le BigData, regroupant les données de santé de plus de 7,9 millions d’Autrichiens de 2006 à 2007. Ils ont ensuite filtré les personnes ayant pris régulièrement des statines pendant au moins un an. L’équipe scientifique a également calculé le dosage quotidien de ces statines, de manière à les classer en différents groupes. Puis, les personnes pour lesquelles a été posé un diagnostic d’ostéoporose ont été filtrées. Les chercheurs ont ainsi pu trouver une corrélation entre le dosage de statines et l’occurence de l’ostéoporose. À partir de 20 milligrammes, l’incidence d’ostéoporose augmentait. Alors que sous 10 milligrammes, "il y avait moins d’ostéoporose que prévu", souligne le Dr Kautzky-Willer.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité