Publicité

QUESTION D'ACTU

Troubles du Spectre Autistique (TSA)

Autisme : le diagnostic est fiable dès 14 mois

Le diagnostic d’autisme est fiable dès 14 mois. Pourtant, l’autisme est diagnostiqué en moyenne entre 3 et 5 ans en France, soit beaucoup trop tardivement. 

Autisme : le diagnostic est fiable dès 14 mois monkeybusinessimages / istock.

  • Publié 30.04.2019 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Chez un enfant, il est possible de diagnostiquer un trouble autistique dès l’âge de 14 mois, selon une nouvelle étude du JAMA. Il est donc possible de développer une prise en charge précoce, qui améliore considérablement la vie des tout-petits et de leur famille.

Les troubles autistiques naissent dès la vie prénatale

De plus en plus de preuves indiquent que les troubles autistiques naissent dès la vie prénatale, probablement au cours du premier ou du deuxième trimestre de la grossesse. Les symptômes de la maladie apparaissent en général dès le premier anniversaire, avec des difficultés d’interaction avec les autres enfants ou une absence de réaction au prénom.

Pour cette recherche, les chercheurs ont évalué 1 269 jeunes enfants, dont 441 autistes et 828 non atteints de ce syndrome. Leur première évaluation a eu lieu entre 12 et 36 mois. La fiabilité du diagnostic était de 0,50% de 12 à 13 mois, de 0,79% après 14 mois et de 0,83% après 16 mois.

Croissance rapide du cerveau

"Les connexions entre les neurones du cortex préfrontal et temporel, régions du cerveau impliquées dans le comportement social, doublent entre la naissance et l'âge de deux ans", explique l’auteur de l’étude. "Il est donc envisageable que les enfants autistes feraient plus de progrès s’ils étaient pris en charge pendant cette période de croissance rapide du cerveau, plutôt qu'après, ce qui est souvent le cas", ajoute-t-elle.

En France, l’autisme est diagnostiqué en moyenne entre 3 et 5 ans, soit trop tardivement, selon la Haute Autorité de Santé. Difficiles à diagnostiquer, les "Troubles du Spectre Autistique" (ou "TSA")  sont caractérisés par des altérations qualitatives des interactions sociales, des problèmes de communication (langage et communication non verbale), ainsi que par des troubles du comportement correspondant à un répertoire d’intérêts et d’activités restreint, stéréotypé et répétitif. Le handicap associé est variable, allant de léger à sévère. Il est presque toujours associé à des difficultés d’apprentissage.

La fréquence de l’autisme augmente

Ces dernières années, la fréquence de l’autisme augmente de façon continue dans le monde entier. Depuis les années 2000, elle est passée de 5 enfants pour 10 000 à un enfant sur 100, au point que certains spécialistes parlent d’une "épidémie".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité