Publicité

QUESTION D'ACTU

20 minutes par jour

Activité physique : les nouvelles recommandations américaines

Les adultes devraient faire au moins 300 minutes d'exercice modéré chaque semaine ou 150 minutes d'activité aérobique de haute intensité, selon les autorités de santé américaines. 

Activité physique : les nouvelles recommandations américaines champlifezy@gmail.com / istock

  • Publié 18.11.2018 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour la première fois en dix ans, le gouvernement américain a modifié ses recommandations en matière d’activité physique. Les enfants âgés de 3 à 5 ans devraient être physiquement actifs tout au long de la journée, tandis que les enfants et les adolescents âgés de 6 à 17 ans devraient faire au moins une heure d'activité physique intense chaque jour.

150 minutes d'activité aérobique de haute intensité

Les adultes devraient faire au moins 300 minutes d'exercice modéré chaque semaine (marche, ménage…), ou 150 minutes d'activité aérobique de haute intensité comme la course ou le vélo. Deux jours par semaine ou plus, les individus devraient aussi intégrer des activités de renforcement musculaire à leur programme d'entraînement, comme l'haltérophilie par exemple.

Les femmes enceintes devraient faire au moins 150 minutes d’exercices d'intensité modérée par semaine. Idem pour la période post-partum. Les personnes âgées devraient plus travailler leur équilibre, avec les fentes ou la marche à reculons par exemple, afin de prévenir les chutes. Les activités aérobiques et de renforcement musculaires sont aussi les bienvenues pour cette catégorie de la population.

Des décès prématurés associés à un manque d'exercice

Les auteurs soulignent qu’une seule séance d'activité physique par semaine suffit à réduire l’anxiété, la tension artérielle et à améliorer la cognition. "L'activité physique peut aider les gens à se sentir mieux et à réduire le risque de nombreuses maladies chroniques", ajoutent-ils. Aux Etats-Unis, seuls 26% des hommes, 19% des femmes et 20% des adolescents font suffisamment d'activité physique. Là-bas, un dixième des décès prématurés sont associés à un manque d'exercice.  

"Bouger plus et s'asseoir moins profitera à presque tout le monde. Les personnes qui pratiquent le moins d'activité physique profitent le plus de son augmentation, même si elle est de faible intensité", précisent les auteurs. "Même de courts épisodes d'activité physique en petites quantités sont bénéfiques", concluent-ils. L’OMS recommande aux adultes âgés de 18 à 64 ans de pratiquer au moins, au cours de la semaine, 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue. Autre choix possible : une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue.

La proportion des Françaises physiquement actives a baissé

Les dernières données de l’étude Esteban menée par Santé publique France montrent que l’inactivité physique et la sédentarité gagnent du terrain dans la population française. Un adulte sur cinq cumule un niveau de sédentarité élevé et un niveau d’activité physique bas, inférieur aux recommandations de l’OMS.

Les femmes sont les plus concernées. En 10 ans, la proportion des Françaises physiquement actives a baissé de 16%. L’inactivité physique a été identifiée en 2009 comme le quatrième facteur de risque des maladies non transmissibles, impliquées dans plus de 3 millions de morts évitables au sein de l’Hexagone.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité