Publicité

QUESTION D'ACTU

Epidémie

Combien de temps reste-t-on contagieux après une gastro-entérite ?

Alors que l'épidémie de gastro-entérite touche de plein fouet la Bretagne et dans le Grand Est, sachez que la fin des symptômes ne signifie pas que vous n'êtes plus contagieux. Explications. 

Combien de temps reste-t-on contagieux après une gastro-entérite ? metamorworks / stock

  • Publié 26.09.2018 à 13h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Selon le réseau de veille Sentinelles, la gastro-entérite est de retour, avec un seuil épidémique déjà atteint en Bretagne et dans le Grand Est. En cas de contamination, sachez qu’il n’est pas bon de reprendre une activité collective trop tôt. Même après la fin des symptômes, il est encore possible de transmettre le virus, que se soit à la crèche, à l’école ou au travail.

Le ministère de la Santé australien recommande ainsi de rester à la maison au minimum 24 heures après les derniers vomissements ou la dernière diarrhée. En France, l’assurance maladie recommande pour les gastro-entérites virales un arrêt de travail de trois jours, à adapter selon la sévérité des symptômes.

Gastro-entérites virales

Ces conseils sont basés sur les gastro-entérites virales les plus communes, à norovirus. Dans ce cas précis, le taux le plus élevé d’excrétion dans les selles survient 24 à 48 heures après que tous les symptômes ont disparu, et diminue ensuite rapidement. Certaines personnes ne seront donc plus contagieuses à partir de 24 heures. Mais pour être tout à fait certain de ne contaminer personne, tous les malades devraient reprendre leurs activités collectives 48 heures après fin des symptômes.

La Haute Autorité de Santé précise : "le retour (ou la levée d’isolement) d’un sujet malade (enfant ou adulte) en collectivité n’est sous tendu à la prescription d’antibiotiques que de façon exceptionnelle (coqueluche, streptocoque du groupe A, shigelles...). Dans ces cas seulement, la collectivité peut demander à la personne ou sa famille la preuve que cet antibiotique a bien été prescrit (copie de l’ordonnance)." Les experts ajoutent : "par ailleurs, dans de rares cas, le retour en collectivité peut être subordonné à la production d’examens microbiologiques négatifs. Par contre, la collectivité est infondée à demander la fourniture d’un certificat de non contagion, que les médecins doivent s’abstenir de rédiger."

102 jours après la disparition des symptômes

Le délai de 48 heures est considéré comme particulièrement nécessaire pour certaines catégories de personnes plus à risque, comme celles qui préparent de la nourriture, le personnel de santé ou les enfants de moins de cinq ans vivant en communauté (crèches, groupes d’activités).

Concernant les gastro-entérites d’origines moins courantes (bactérienne ou parasitaire), les délais de contamination peuvent s’allonger considérablement. Une infection à salmonelles peut se retrouver dans les selles jusqu’à 102 jours après la disparition des symptômes. Des oocystes infectieux de Cryptosporidium peuvent se retrouver dans les selles jusqu’à 50 jours après la maladie, tout comme les oocystes de Giardia.

Se laver les mains avec du savon après chaque contact

Reste le problème de la contamination au sein même des foyers. Si votre enfant, votre conjoint ou votre colocataire souffre d’une gastro, le meilleur moyen de ne pas l’attraper est de se laver les mains avec du savon après chaque contact. Il faut aussi désinfecter immédiatement les surfaces sur lesquelles les malades ont vomi, en utilisant des gants jetables, de l’eau chaude, un détergent neutre et de l’eau de javel à 0,1% de chlore actif.

Après une période d'incubation de 24 à 72 heures, la gastro-entérite se manifeste par une diarrhée aiguë d'apparition soudaine. Cette diarrhée se caractérise par une modification de la fréquence des selles (plus de trois selles en 24 heures) et de leur consistance (molles ou liquides). La diarrhée peut s'accompagner de nausées et/ou de vomissements, de douleurs abdominales (crampes), de fièvre modérée et, parfois, de la présence de sang rouge dans les selles (rectorragies).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité