Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Attention, les produits de beauté peuvent avoir un impact sur la santé hormonale des femmes

Il faut faire attention aux produits chimiques contenus dans les produits de beauté, selon une nouvelle étude. Certains impactent la santé hormonale des femmes. Explications. 

Attention, les produits de beauté peuvent avoir un impact sur la santé hormonale des femmes Wavebreakmedia / stock

  • Publié 14.09.2018 à 12h38
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans une nouvelle étude publiée dans Environment International, le Dr Anna Pollack et ses collègues ont découvert des liens entre des produits chimiques largement utilisés dans les cosmétiques féminins et des changements dans les hormones de reproduction. On parle par exemple ici des parabènes, qui sont des agents de conservation antimicrobiens, ou encore des benzophénones, qui sont des filtres ultraviolets. Le bisphénol A et les chlorophénols ont aussi été analysés.  

Diminution des hormones reproductrices

Au total, 509 échantillons d'urine ont été prélevés sur 143 femmes, âgées de 18 à 44 ans. Toutes étaient exemptes d'affections chroniques et aucune n’utilisaient pas de contraception hormonale. Ont été mesurés, pour le bisphénol A, cinq chlorophénols (2,4-dichlorophénol, 2,5-dichlorophénol, 2,4,5-trichlorophénol, 2,4,6-trichlorophénol, triclosan), deux filtres ultraviolets (benzophénone-1, benzophénone-3) et huit parabènes et leurs métabolites (benzyle, butyle, éthyle, éthyle, heptyle, méthyle, propyle, acide 4-hydroxybenzoïque, acide 3,4-dihydroxybenzoïque ) sur deux cycles menstruels. L'œstradiol, la progestérone, l'hormone lutéinisante et l'hormone folliculostimulante ont été mesurés dans le sang jusqu'à 8 fois par cycle menstruel.

Les résultats obtenus sont complexes à analyser. Certains filtres chimiques ont été associés à une diminution des hormones reproductrices, alors que d'autres ont été liés à une augmentation de ces mêmes hormones. Dans les deux cas, l'étude relève bien une modification négative. 

Augmenter les niveaux d'œstrogènes

Par ailleurs, "des produits chimiques tels que les parabènes peuvent augmenter les niveaux d'œstrogènes. Si cette découverte est confirmée par des recherches supplémentaires, elle pourrait avoir des implications pour les maladies dépendantes des œstrogènes, comme le cancer du sein", informe la directrice de l’étude Anna Pollack. Avant que d’autres données scientifiques en la matière soient produites, la scientifique conseille à toutes les femmes de "faire attention aux produits chimiques contenus dans les produits de beauté".

Des produits purement marketing

Pour parfaire cette démarche, se poser la question de savoir si le produit acheté est vraiment utile est bienvenue. Dans son numéro de septembre, le magazine Causette alerte par exemple sur un nouveau produit de la marque Lactacyd, commercialisé sous le nom de "Maman et moi", qui propose des lotions lavantes pour la vulve à destination des mères et de leur fille. Est-ce utile ?

"Ce sont des produits purement marketing : on cible une zone qui n’a pas lieu d’être ciblée. Hormis des situations particulières, comme un diabète, une antibiothérapie prolongée, une baisse d’immunité ou une dermatose inflammatoire chronique, les petites filles n’ont pas de mycoses", souligne la Dre Coutant-Foulc, dermatologue spécialisée dans les pathologies de la vulve. Pour les femmes, les soins d’hygiène intime ne sont d’ailleurs pas indispensables, et ce quel que soit l’âge.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité