Publicité

QUESTION D'ACTU

Hormonal

Migraine : les hommes qui font des crises ont des niveaux élevés d'œstrogènes dans le sang

Les hommes qui souffrent de migraine ont beaucoup plus d'œstrogènes dans le sang que les autres, selon une nouvelle étude. Explications. 

Migraine : les hommes qui font des crises ont des niveaux élevés d'œstrogènes dans le sang laski / stock

  • Publié 04.07.2018 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les hommes sont trois fois moins susceptibles que les femmes d'avoir une migraine, et une nouvelle étude nous explique enfin pourquoi. Selon une équipe de chercheurs du Centre médical de l'Université de Leiden (Pays-Bas), les hommes qui souffrent de migraine ont beaucoup plus d'œstrogènes dans le sang que les autres.

Des recherches antérieures ont démontré que les fluctuations de l'activité hormonale sexuelle chez les femmes et les adolescentes étaient à la fois un facteur de risque de migraine et un déclencheur d'attaques plus graves et/ou plus fréquentes. De telles variations de l'activité hormonale se produisent naturellement pendant la puberté, les menstruations, la grossesse et la ménopause. Elles peuvent aussi être induites par des médicaments hormonaux.

Testostérone

Par ailleurs, on savait déjà que l'administration de testostérone peut réduire les symptômes et la fréquence des migraines chez les femmes ; et que les personnes transgenres qui sont passées du sexe masculin à féminin en prenant des œstrogènes combinés à des bloqueurs hormonaux masculins développent souvent des épisodes migraineux.

Bien que les voies moléculaires qui sous-tendent ce phénomène nécessitent des investigations plus poussées, les scientifiques sont convaincus que les hormones sexuelles féminines augmentent la susceptibilité du cerveau aux ondes de signalisation électrique cellulaire (appelées CSD) et suractivent les neurones sensoriels enroulés autour des vaisseaux sanguins cérébraux dans la tête, la mâchoire et le cou - deux caractéristiques distinctives de la migraine.

Des prises de sang tous les jours

Jusqu'à présent, aucune recherche n'avait évalué le rôle des hormones sexuelles chez les hommes. Pour pallier cette lacune scientifique, l'équipe néerlandaise dirigée par le Dr W.PJ. Van Oosterhout a recruté 17 hommes en bonne santé souffrant en moyenne de trois migraines par mois et 22 témoins. Les niveaux d'œstradiol - une forme d'œstrogène - et de testostérone ont été mesurés chez tous les membres de la cohorte quatre fois au cours d'une journée. Ensuite, les migraineux ont fait des prises de sang tous les jours, jusqu'à ce qu'ils subissent une crise.
 
Suite à ce protocole, les chercheurs ont constaté que les hommes souffrant de migraine avaient une concentration moyenne d'estradiol de 97 picomoles par litre (pmol/L), comparativement à 69 pmol/L chez ceux qui n'en avaient pas. "Ce résultat explique, du moins en partie, pourquoi la migraine est beaucoup plus fréquente chez les femmes que chez les hommes", concluent les chercheurs.

10 millions de migraineux

La France compte 10 millions de migraineux. Selon les données de l'Inserm, 15 à 18% des femmes en sont affectées, de même que 6% des hommes et 5% des enfants. Les crises peuvent durer jusqu'à 48h chez 10% des patients. "Chez l’enfant, la durée d’une crise de migraine est souvent plus courte que chez l’adulte (parfois inférieure à une heure) et la douleur est souvent frontale ou bilatérale", précise l'Inserm.

Une migraine dure généralement entre 4 et 72 heures selon sa sévérité. Les symptômes incluent nausées, vomissements, photophobie (grande sensibilité à la lumière), phonophobie (grande sensibilité au son). Approximativement, un tiers des individus souffrant d'une migraine fait l'expérience d'une aura, illusion visuelle ou autre trouble d'ordre sensoriel ou moteur juste avant le mal de tête. L’Organisation mondiale de la santé classe la maladie migraineuse au 20e rang des maladies ayant un impact sur le handicap et l’altération de la qualité de vie, et parmi les 10 premières maladies si l’on considère uniquement la population féminine.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité