Publicité

QUESTION D'ACTU

Formes  chroniques

Migraines : tous les patients ont des problèmes de mâchoire

Des dysfonctions de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) seraient impliquées dans les migraines.

Migraines : tous les patients ont des problèmes de mâchoire CITAlliance/Epictura

  • Publié 25.09.2017 à 12h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Les migraines sont courantes, parfois invalidantes. Et pour de nombreux patients, elles sont même devenues une fatalité. Les traitements s’appuient souvent sur des médicaments qui traitent plus les symptômes que les causes réelles, encore mal connues.

Pour tenter d’agir sur l’origine des migraines, les ostéopathes manipulent, entre autres, la mâchoire. Une étude de la Fondation de recherche de Sao Paulo (Brésil) pourrait leur donner raison.
Dans un article publié dans la revue Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics, des chercheurs brésiliens ont montré que les patients souffrant de migraines chroniques souffraient également de problèmes au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM), l’articulation située devant le canal auditif, et qui relie la mâchoire au reste du crâne.

Trois fois plus de problèmes de mâchoire

« Notre étude suggère que les patients migraineux chroniques, qui souffrent donc d’attaques plus de 15 jours par mois, sont trois fois plus susceptibles de déclarer des symptômes sévères au niveau de l’ATM que les migraineux épisodiques », explique Lidiane Florencio, l’une des auteurs de l’étude.

Pour obtenir ces résultats, les chercheurs ont recruté 21 personnes souffrant de migraines chroniques, 32 présentant des formes épisodiques et 32 personnes sans passé de migraine. Ils ont notamment remarqué que des signes de troubles au niveau de l’ATM s’observaient chez 54 % des non-migraineux, contre 80 % chez les épisodiques et 100 % chez les chroniques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Qui de l’œuf ou de la poule

Mais est-ce la migraine qui provoque – ou exacerbe – les problèmes au niveau de la mâchoire, ou l’inverse ? Les chercheurs laissent la porte ouverte aux deux explications.

« La répétition des attaques migraineuses peut augmenter la sensibilité à la douleur, estime Lidiane Florencio. Notre hypothèse, c’est que la migraine agit comme un facteur qui prédispose les patients à des troubles de l’ATM. » Une hypothèse renforcée par le nombre important de personnes souffrant de ces derniers, mais pas de migraines.

Ils pensent en revanche les dysfonctions de l'ATM peuvent aggraver la fréquence et la sévérité des symptômes. « La migraine est une maladie neurologique avec des causes multiples, alors que les troubles de l’ATM, comme les douleurs cervicales et d’autres désordres musculo-squelettiques, font partie des facteurs qui intensifient la sensibilité des migraineux », ajoute la chercheuse.

Revoir la prise en charge clinique

L’équipe brésilienne souligne donc l’importance d’étendre l’examen clinique des personnes souffrant de migraines, notamment au niveau de l’ATM. « Cette seule information devrait suffire à changer la manière dont les cliniciens examinent les patients souffrant de migraines, explique Débora Grossi, auteure principale de l’étude. S’ils ont plus de problèmes d’ATM, les professionnels de santé devraient évaluer leur état de santé de manière plus spécifique sur ces signes et symptômes ».

La migraine touche environ 15 % de la population générale, rappellent les chercheurs. Et parmi eux, 2,5 % en souffrent de manière chronique.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité