Publicité

QUESTION D'ACTU

Insolite

Les Américains réutilisent leurs préservatifs usagés : le gouvernement s'alarme

Aux Etats-Unis, certaines personnes auraient pour habitude de réutiliser leurs préservatifs après les avoir lavés. Le centre de prévention des maladies sexuellement transmissibles (CDC) du gouvernement américain réagit. 

Les Américains réutilisent leurs préservatifs usagés : le gouvernement s'alarme LemonTreeImages/iStock

  • Publié 08.08.2018 à 10h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Laver un préservatif pour le rendre multi-usage : ce n’est pas une blague. Aux Etats-Unis, des individus auraient pris cette habitude très dangereuse. Le centre américain de prévention des maladies sexuellement transmissibles lance une campagne de prévention pour l’usage des préservatifs cet été, destiné notamment à éviter ce type de comportements.

 

Un risque de déchirure du latex

"Nous le disons car des gens le font" : aussi improbable que cela paraisse, certains Américains réutilisent leurs préservatifs. C'est technique est dangereuse car le latex peut facilement se déchirer, d’autant plus quand il a été en contact avec des produits chimiques ou savonné. Pour éviter ce genre de prises de risque, le CDC rappelle les bases : un préservatif neuf pour chaque rapport sexuel. 

Hausse des infections sexuellement transmissibles 

Depuis quelques temps, le nombre d’infections sexuellement transmissibles (IST) explose aux Etats-Unis. En 2016, les précédents records ont été dépassés avec deux millions de personnes contaminées par des chlamydias, des gonorrhées ou la syphilis. En France aussi, le nombre de personnes contaminées par des IST augmente : entre 2012 et 2016, le nombre d’infections à chlamydia trachomatis et à gonocoque a triplé. 

En France, le laboratoire pharmaceutique Roche Diagnostics France a mis en ligne une nouvelle vidéo de sensibilisation sur les réseaux sociaux début juillet. Celle-ci fait partie de sa web-série réalisée dans le cadre de sa campagne sur la santé sur les femmes intitulée "Pour elles, aujourd’hui et pour la vie". Les infections sexuellement transmissibles (IST) se transmettent principalement lors de rapports sexuels non protégés, les risques étant encore plus importants en cas de partenaires multiples. Toute personne active sexuellement peut être porteuse d’une IST et contaminer son ou sa partenaire. Aujourd’hui, un million de nouvelles personnes sont contaminées chaque jour dans le monde. Et, comme les infections n’ont pas toujours de signes visibles ou de symptômes, les malades l’ignorent souvent.

Aussi, si vous avez eu des rapports sexuels non protégés avec un partenaire que vous connaissez peu, n’hésitez pas à aller vous faire prélever (prise de sang, analyse d’urine, frottis) dans un laboratoire. Détectées tôt, les IST les plus fréquentes se soignent facilement grâce à des antibiotiques ou par un simple traitement local de type crème ou ovules. En revanche, diagnostiquées tardivement, certaines maladies peuvent entraîner de graves complications.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité