Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancers

Un anticorps contre les métastases osseuses divise leur fréquence par 100

Un nouvel anticorps combat les métastases osseuses qui sont la grande limite des traitements du cancer. Un anticorps dirigé contre la protéine qui induit l’installation de la métastase dans l’os a été élaboré.

Un anticorps contre les métastases osseuses divise leur fréquence par 100 Shidlovski

  • Publié 19.12.2017 à 15h38
  • |
  • |
  • |
  • |


La recherche a voulu comprendre comment les cellules tumorales et les cellules osseuses communiquaient entre elles via des moyens de signalisation moléculaire. Des travaux antérieurs en laboratoire avaient montré qu'une molécule appelée « Jagged1 » constituait un élément essentiel de cette relation bidirectionnelle entre ces cellules tout en facilitant l’installation de la métastase osseuse.

Un anticorps anti-Jagged1

L’expression de « Jagged1 » à la surface des cellules osseuse, les ostéoblastes, est augmentée dans le cadre de la chimiothérapie. Il s’agit d’un moyen qui permets aux cellules cancéreuses d’échapper à la chimiothérapie.
Il est désormais possible de réduire le risque de métastases osseuses en utilisant un anticorps appelé « 15D11 » qui cible et bloque la protéine « Jagged1 » et limite donc les métastases osseuses. Les chercheurs de l'Université de Princeton l’ont démontré dans une étude publiée dans la revue Cancer Cell.
Dans les expériences menées par l'équipe du Pr. Yibin Kang, les souris ayant un traitement qui associe anticorps et chimiothérapie sont restées en bonne santé. En effet, la charge tumorale dans l'os a diminué de plus de 100 fois avec le traitement combiné.

Vers les essais humains

« Jagged1 » agit au niveau des ostéoblastes en protégeant les cellules tumorales dans les os. Dans ce cadre, 15D11 est spécifiquement destiné à cibler « Jagged1 » car l'anticorps permet à la chimiothérapie de continuer à combattre le cancer.
L’équipe espère pouvoir obtenir rapidement l’autorisation pour des essais humains. Puisque l'anticorps est 100% humanisé, la prochaine étape consiste à réaliser des essais cliniques chez des malades.
« Ce travail représente un pas en avant important pour la recherche médicale, aux yeux du professeur Russell S. Taichman, de l'Université du Michigan. Le développement d'une nouvelle cible thérapeutique (Jagged1), utile chez les personnes malades, peut changer les perspectives cliniques pour les patients atteints d'une maladie précoce ainsi que pour ceux atteints de métastases diffuses ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité