Publicité

MIEUX VIVRE

Anomalie moléculaire

Cancer du sein : une piste thérapeutique contre les métastases

Des chercheurs marseillais ont découvert une anomalie favorisant l'apparition de métastases. Cette découverte ouvre de nouvelles perspectives thérapeutiques.

Cancer du sein : une piste thérapeutique contre les métastases llucky78/epictura

  • Publié 19.05.2016 à 06h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Repérer précocement l’invasion des organes par des cellules tumorales est l’un des enjeux majeurs de la lutte contre le cancer. Un espoir se dessine aujourd’hui pour le cancer du sein. Des chercheurs du Centre de recherche en cancérologie de Marseille (CRCM) ont, en effet, découvert une nouvelle stratégie thérapeutique capable de bloquer le développement de métastases. Ils publient leur découverte dans la revue Developmental Cell.

L’an dernier, plus de 54 000 nouveaux cas de cancer du sein ont été diagnostiqués en France, soit un tiers des cancers chez la femme. Les avancées thérapeutiques des dernières années permettent aujourd’hui de guérir près de 9 patientes sur 10.
Malgré tout, un grand nombre de malades font encore face à des échecs thérapeutiques. C’est notamment le cas des femmes atteintes d’un cancer du sein triple négatif, l’une des formes les plus agressives. Les patientes porteuses de cette tumeur ne peuvent pas bénéficier d’hormonothérapie et de thérapie ciblée, du fait de sa nature si particulière. Une absence de traitement adapté qui réduit leurs chances de guérison.

Les chercheurs du CRCM, en collaboration avec l’Institut Paoli-Calmettes, ont donc voulu identifier une cible thérapeutique permettant d’enrayer la dissémination des cellules cancéreuses, et améliorer leur pronostic.


Découverte d'un biomarqueur

En analysant 600 biopsies prélevées chez des femmes atteintes d’un cancer du sein triple négatif, les chercheurs ont observé une surexpression du gène PRICKLE1 chez 25 à 30 % d’entre elles. Cette anomalie résulte en une surproduction de la protéine du même nom, ce qui favorise la mobilité des cellules cancéreuses et l’invasion des organes. « Cette surexpression va discriminer les patientes qui vont avoir un mauvais pronostic et être plus résistantes aux traitements de celles qui ne le sont pas », explique le Pr Jean-Paul Borg, directeur du CRCM et responsable de ces travaux.

Des expériences menées chez la souris confirment qu’être porteur de cette anomalie moléculaire accroît le risque de développer des métastases. Cette anomalie moléculaire va donc permettre d’identifier les patientes à haut risque d’en développer. « Elle va également devenir une nouvelle cible thérapeutique permettant la personnalisation des traitements », ajoute le chercheur.

 

Ecoutez...
Jean-Paul Borg, directeur du CRCM: « L'enjeu n'est plus de dépister et de diagnostiquer mais de savoir quel est le meilleur traitement que l'on peut donner aux patientes, c'est le concept de la médecine personnalisée. »

 


Des médicaments déjà disponibles

Au cours de leurs travaux, l’équipe marseillaise a décrit le mécanisme d’action de PRICKLE1. Les spécialistes ont observé que la molécule active une enzyme bien connue pour ces effets sur la croissance tumorale et la dissémination, les kinases.
« Par chance, nous avons déjà sur le marché des médicaments qui ciblent cette enzyme. Il serait donc possible d’utiliser ces traitements chez des patientes présentant cette anomalie pour bloquer la formation de métastases », indique le Pr Borg, précisant que des essais cliniques pourraient être lancés prochainement. Mais avant, des études chez des souris et en laboratoire devront être menées.

L’équipe évoque également une autre stratégie thérapeutique nécessitant le développement d’une nouvelle classe de médicaments. Un brevet a d’ailleurs été déposé par l’équipe pour démarrer les recherches.

Ces résultats offrent ainsi de nouvelles perspectives thérapeutiques pour les femmes souffrant de l’une des formes les plus agressives de cancer du sein. Mais cette découverte pourrait également profiter à d’autres malades du cancer car cette anomalie est retrouvée dans d’autres pathologies.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité