Publicité

QUESTION D'ACTU

Douleurs musculo-squelettiques

Le yoga blesse autant que les autres sports

Plus de 10 % des personnes pratiquant le yoga se plaignent de douleurs. L’activité ne fait pas mieux que les autres sports en matière de blessures.

Le yoga blesse autant que les autres sports fizkes/Epictura

  • Publié 28.06.2017 à 16h48
  • |
  • |
  • |
  • |


Le yoga est de plus en plus pratiqué, et est souvent associé à de nombreux bienfaits, tant sur le plan physique que psychologique. Il est parfois même conseillé par les médecins pour ses bienfaits sur la douleur et est considéré comme un sport détente, accessible à tous, et dénué de risques de blessures.

Une étude réalisée sur plus de 350 personnes par des chercheurs américains et australiens, publiée dans la revue Journal of Bodywork and Movement Therapies montre que c’est loin d’être le cas. D’après les résultats, plus de 10 % des amateurs de yoga développent des douleurs musculo-squelettiques liées à leur pratique chaque année.

Augmente les douleurs dans 21 % des cas

« C’est comparable au taux de blessures dans les autres sports, explique Evangelos Pappas, chercheur en physiologie et en biomécanique à l’université de Sydney, et l’un des auteurs de l’étude. Il est dix fois plus important que ce qui a été rapporté jusqu’à présent. »

En plus de causer ces douleurs, il exacerbe les blessures préexistantes dans 21 % des cas, expliquent les chercheurs dans leur article. Dans un cas sur trois, les douleurs étaient même suffisamment importantes pour empêcher la pratique du yoga, et duraient plus de trois mois.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Attention au chien

Les zones exposées sont principalement les épaules, les coudes, les poignets, et les mains, « sans doute à cause de postures comme celle du chien tête en bas, qui mettent l’essentiel du poids sur les membres supérieurs », poursuit Evangelos Pappas.

Est-ce suffisant pour bannir le yoga ? Sûrement pas, d’après son équipe de chercheurs. La même étude montre qu’il soulage tout de même les douleurs préexistantes chez 74 % des personnes qui en souffrent. Des résultats qui viennent appuyer ceux d'études précédentes, qui montrent par exemple son efficacité dans le traitement des lombalgies.

Cependant, selon les auteurs de l'étude, les blessures ou les douleurs musculo-squelettiques doivent prises en compte, notamment par les médecins qui prescrivent parfois le yoga pour la reprise d’une activité physique. Les professeurs de yoga sont aussi invités à se renseigner sur d’éventuelles blessures de leurs élèves, et à adapter leurs exercices en conséquence.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité