Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES MALADIES

    Congrès américain de pédiatrie

    Accident de vélo : seuls 11% des enfants hospitalisés portaient un casque

    par
    |
    Publié le 27 Octobre 2013
    Les enfants de plus de 12 ans ou issus de familles défavorisées sont les moins susceptibles d’être casqués pendant qu’ils font du vélo, révèle une étude californienne.
    Accident de vélo : seuls 11% des enfants hospitalisés portaient un casque
    Nigel R. Barklie / Rex /REX/SIPA

    Aux Etats-Unis, les accidents de vélo impliquant des enfants sont responsables de 150 000 consultations par an aux urgences et de près de 400 décès. Plusieurs Etats ont adopté une réglementation spécifique imposant le port du casque aux cyclistes mineurs mais elle n’est pas respectée. Une équipe de l’un des grands hôpitaux pédiatriques de Los Angeles a cherché à mieux comprendre pourquoi en regardant dans les dossiers médicaux des 1248 enfants hospitalisés dans ses murs après un sérieux accident de vélo entre 2006 et 2011.


    Attention danger, pédalez casqués

    Selon des résultats présentés samedi à Orlando au Congrès américain de pédiatrie, ces jeunes accidentés étaient majoritairement des garçons, âgés en moyenne de 13 ans et seuls 11,3% d’entre eux portaient un casque lors de leur chute. 6% d’entre eux ont dû subir une chirurgie en urgence. Un tiers des enfants a conservé des séquelles de cet accident et 9 en sont morts. Parmi les facteurs de non-port du casque, les chercheurs ont mis en évidence le fait d’appartenir à une minorité, le fait d’être issu d’une famille défavorisée sans couverture santé privée et le fait d’être âgé de plus de 12 ans. Ils comptent donc mettre en place des actions de sensibilisation au port du casque dans leur hôpital en direction de ces trois publics cibles.

    En cas de chute, les enfants n’ont en effet pas le réflexe de se protéger la tête avec les bras et en raison de leur petite taille, celle-ci heurte le sol plus d’une fois sur deux. Or une autre étude présentée lors de ce même congrès vient de démontrer qu’un traumatisme crânien double le risque de souffrir de dépression chez l'enfant.


    13% des Français ont adopté le casque

    Mais les jeunes cyclistes américains ne sont pas les seuls à pédaler cheveux au vent. En France, seuls 13% des adeptes du vélo, adultes comme enfants, portent régulièrement un casque. Et ce n’est pas le coût qui les freinent. Une équipe Inserm bordelaise a tenté l’expérience en offrant des casques gratuits à des cyclistes majeurs. Dans les premières semaines, ils l’ont effectivement porté 8 fois plus que les cyclistes du groupe témoin à qui aucun casque n’avait été offert. Mais au bout de 4 mois, le taux de port du casque était redevenu identique dans les deux groupes. Interrogés sur ce qui pourrait les inciter à porter un casque, les cyclistes évoquaient la pression des proches et l’exemple d’amis roulant casqués, bien plus efficace à leurs yeux qu’une éventuelle règlementation.

    Première diffusion : 27 octobre 2013





    Question d’actu
    19h16 - 24/04
    Etude européenne
    18h25 - 24/04
    Amputation, troubles...
    17h15 - 24/04
    17h13 - 24/04
    Disponible sur mesvaccins.net...
    16h57 - 24/04
    En campagne et en zone...
     
     
    NUTRITION avec le Dr Patrick Serog

    Les secrets du régime méditerranéen

    Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
    Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
    Vérifiez ici.