Publicité

MIEUX VIVRE

Coup de pouce inconscient

Changer la place des légumes dans un magasin nous aiderait à manger équilibré

Et si pour changer nos habitudes alimentaires et nous inciter à manger plus sainement, il suffisait de changer de place le rayon des fruits et légumes ? C’est ce que préconise une étonnante étude britannique après avoir mené l’expérience dans une épicerie du campus de l’Université de Warwick.

Changer la place des légumes dans un magasin nous aiderait à manger équilibré deyangeorgiev/iStock

  • Publié 18.10.2018 à 09h48
  • |
  • |
  • |
  • |


Manger moins d’aliments transformés, trop sucrés, trop salés et souvent sur-emballés pour privilégier les fruits et légumes frais, à cuisiner soi-même : pour peu que vous fassiez attention à votre santé et soyez sensible aux arguments environnementaux, voici sûrement une promesse que vous vous êtes déjà faite.

Mais elle n’est malheureusement pas toujours facile à tenir : entre le manque de temps et les alléchantes promotions sur les produits pas toujours très sains, les tentations ne manquent pas pour nous faire oublier notre serment. Un élément toutefois, pourrait vous inciter à acheter davantage de fruits et de légumes, et ce, sans même que vous ne vous en rendiez compte : que leurs rayons changent de place dans votre supermarché.

Une augmentation des ventes de 15%

Ce constat a été émis par des chercheurs de la Warwick Medical School et de l’Université de Warwick. Leur étude, très sérieuse, affirme que déplacer les rayons des fruits et des légumes frais dans un magasin peut augmenter leurs ventes et donc inciter les consommateurs à manger plus sainement.

Elle a été publiée par la revue BMC Public Health et se base sur une expérience menée au sein d’un véritable magasin de Warwick, l’épicerie Rootes située sur le campus, dans laquelle l’emplacement des rayons des fruits et légumes a été rapproché de l’entrée. Cette décision avait été prise sans avoir pour objectif de mener une expérience de recherche ni d'encourager délibérément un régime alimentaire plus sain, affirment les chercheurs, qui ont débuté leur investigation quand ils ont pris connaissance des modifications faites dans le magasin. Dirigés par le Dr Oyinlola Oyebode de la faculté de médecine de Warwick, ils ont alors cherché à savoir si ce changement d’emplacement avait eu un quelconque effet sur l’achat de fruits et légumes.

Entre janvier 2012 et juillet 2017, l’équipe de chercheurs a scrupuleusement recueilli les données des caisses des magasins pour examiner les ventes avant et après le changement d’emplacement. Ils ont alors constaté qu’en moyenne, les clients achetaient 15% de fruits et légumes supplémentaires depuis que les rayons se trouvaient à l’entrée de l’épicerie.

Un coup de pouce inconscient pour manger plus sainement

Autre constat émis par les chercheurs : il semblerait que cette consommation accrue se soit pérennisée, alors même que la localisation des rayons de fruits et légumes a été maintenue à l’entrée du magasin.

Pour les chercheurs, ces données montrent clairement que changer de place les fruits et les légumes et les mettre plus en évidence à l’entrée du magasin constitue un moyen viable d’aider les gens à manger plus sainement. C’est particulièrement le cas chez les jeunes adultes, plus enclins à grignoter des sucreries et à avaler des plats préparés que de consommer des légumes frais.

Nul besoin, donc, de messages marketing ou de campagnes publicitaires au message explicite pour inciter les jeunes à manger leurs 5 fruits et légumes par jour, affirme le Dr Oyebode : c’est en les orientant en douceur vers les rayons plus sains que l’on peut les encourager à manger plus sainement.

"Nous avons examiné si un changement dans la configuration d'un supermarché du campus avait modifié les achats des étudiants et nous avons constaté que c'était le cas. Rendre les fruits et légumes plus accessibles augmente la quantité de fruits et légumes achetés", a déclaré le Dr Oyebode. "Cette intervention de 'coup de pouce' dans une population de jeunes adultes est particulièrement appropriée car elle ne restreint pas le choix et ne nécessite aucune action consciente de la part du jeune adulte."

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité