Publicité

QUESTION D'ACTU

Comportement et consommation

Fruits et légumes : seul un Français sur quatre atteint les recommandations

Peu de Français consomment 5 fruits et légumes par jour. Moins de 10 % des jeunes suivent la recommandation, alerte le Crédoc.

Fruits et légumes : seul un Français sur quatre atteint les recommandations Yasser Abusen/Flickr

  • Publié 16.07.2017 à 09h39
  • |
  • |
  • |
  • |


Le slogan « cinq fruits et légumes par jour » a déjà 16 ans. Au sein du Programme national nutrition santé (PNNS), cette consigne simple a été placée comme l’une des recommandations phare du programme, et est martelée depuis 2007 dans toutes les publicités alimentaires.

Pourtant, la consommation de fruits et légumes est en baisse. Grâce à son système d’enquête sur les Comportements et consommations alimentaires en France (CCAF), le Crédoc(1) a pu l’analyser. Il publie les résultats de cette étude dans une note.

Crise économique et sanitaire

Entre 2007 et 2010, les campagnes du PNNS ont porté leurs fruits, avec une hausse de la consommation. Mais entre-temps, la crise est passée par là, les fruits et légumes sont devenus des produits de moins en moins accessibles, et les avancées obtenus se sont estompées. Depuis 2016, « malgré la reprise, on n’a jamais eu aussi peu de grands consommateurs de fruits et légumes, que ce soit chez les enfants ou les adultes », s’inquiète le Crédoc.

Ainsi, la proportion d’adultes respectant la recommandation était passée de 27 à 31 % entre 2007 et 2010, mais a de nouveau chuté jusqu’à 25 % en 2016. Corollaire logique : les petits consommateurs (moins de 3,5 portions par jour) représentent plus d’un Français sur deux (54 %), alors qu’ils n’étaient que 46 % il y a 7 ans.

 

 

 

Les jeunes sont moins réceptifs

Chez les enfants de 3 à 17 ans, le constat est encore plus alarmant. Ils ne sont que 6 % à prendre leurs 5 portions quotidiennes, alors qu’ils sont 45 % à moins de 2 portions (contre 32 % en 2010).

L’étude du Crédoc rappelle les disparités entre les différents groupes sociaux. Ainsi, les enfants de ménages dans lesquels le responsable des achats n’a aucun diplôme sont plus d’un sur deux à être de très petits consommateurs, alors qu’ils sont moins d’un sur quatre (23 %) quand les parents ont au moins un Bac+3.

Cependant, la hausse des faibles consommateurs est aussi de plus en plus marquée chez les diplômés : les jeunes sont de plus en plus diplômés, et peu consommateurs, ce qui explique en partie ce changement de paradigme, interprète le Credoc.

(1) Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Le programme nutrition a perdu le Nord

Mais les inégalités les plus frappantes sont sans doute régionales. Le Nord, en particulier, boude sévèrement les fruits et légumes : 75 % des adultes y sont de petits consommateurs. La région domine le classement de la tête et des épaules : la région parisienne, qui arrive en 2e position, n’en compte que 52 %. Chez les enfants, l'est du bassin parisien domine, devant le Nord, encore.

 

 



Agrumes et crucifères

Cinq fruits et légumes par jour, c’est un peu trop ? Pas selon la multitude d’études réalisées, qui montrent tous un gain substantiel, et pas seulement sur l’obésité. Plusieurs d’entre elles recommandent même 10 portions journalières.

Certains fruits et légumes sont plus bénéfiques que d’autres sur la santé. Poires, agrumes et légumes verts, par exemple, ont un rôle majeur dans la réduction du risque cardiovasculaire. Légumes jaunes, crucifères ou verts, eux, ont un impact plus marqué sur le cancer. Le tout indépendamment de la cuisson.

Une banane = trois cuillères à soupe de légumes

« Les fruits et légumes réduisent les taux de cholestérol, la pression artérielle et améliorent la santé des vaisseaux sanguins et du système immunitaire, détaille le Dr Dagfinn Aune. Cela peut être lié au réseau complexe de nutriments qu’ils contiennent. » ce chercheur cite aussi les composés antioxydants de plusieurs produits ainsi que les glucosinolates, contenus par les crucifères, qui activent des enzymes contre le cancer.

Un repère simple permet d’identifier les portions de fruits et légumes, de 80 grammes selon les autorités sanitaires. Cela correspond à une petite banane, une pomme ou encore à trois cuillères à soupe de légumes cuisinés.

En cette période estivale, c'est l'occasion rêvée de se mettre aux cinq portions quotidiennes. Pêches, abricots, cerises, melons, aubergines, poivrons, figues... Les fruits et légumes sont légion, et sont sans doute les meilleurs !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité