Publicité

MIEUX VIVRE

Prévention

Alimentation : bien manger diminue le risque de dépression de 33%

Bien manger rend heureux, ou en tout cas évite d’être malheureux. C’est le résultat d’une nouvelle étude selon laquelle un régime méditerranéen entraîne une diminution de 33% du risque de dépression.

Alimentation : bien manger diminue le risque de dépression de 33% Lisovskaya/iStock

  • Publié 08.10.2018 à 16h02
  • |
  • |
  • |
  • |


Des chercheurs de l’Inserm et de l’Université de Montpellier ont mis en évidence le rôle des aliments sur les maladies du cerveau dans une étude publiée dans la revue Molecular Psychiatry. Selon eux, l’adoption d’un régime méditerranéen, c’est-à-dire d'une alimentation riche en fruits, légumes, poisson et céréales, entraîne une diminution du risque de dépression.

Les chercheurs ont mené leur étude en se basant sur les données de 36 556 adultes. Ils ont mesuré l’adhésion d’un individu aux recommandations alimentaires et la survenue de troubles dépressifs, à la suite de quoi, ils ont constaté que l'adoption d'un régime méditerranéen était associé à une diminution de 33% d'un risque de dépression. Des données non négligeables quand on sait que la dépression touche environ 300 millions de personnes dans le monde et coûte une fortune aux systèmes médicaux européens. 

Mal manger augmente le risque de dépression

A contrario, les chercheurs ont montré qu’un régime pro-inflammatoire (c'est-à-dire riche en acide gras saturés, en sucre, et en produits raffinés) augmente le risque de dépression. L’inflammation chronique potentiellement induite par ce type d’alimentation pourrait être directement impliquée dans la survenue de la dépression. Selon Tasnime Akbaraly, chercheuse à l'Inserm en charge de l’étude : "Ces résultats soutiennent l’hypothèse selon laquelle éviter les aliments pro-inflammatoires (en faveur d’un régime anti-inflammatoire) contribue à prévenir les symptômes dépressifs et la dépression".

Ces résultats viennent confirmer l’influence positive d’une alimentation à base de légumes, de fruits et de céréales complètes sur la dépression. D’autres études avaient en effet déjà mis en évidence qu’un régime alimentaire gras pouvait augmenter le risque de dépression en causant une inflammation de notre intestin, puis une inflammation générale de l'organisme et du cerveau. Pour Tasnime Akbaraly: "Les résultats de notre étude montrent l’importance de nos habitudes alimentaires dans la survenue de troubles dépressifs et encouragent à généraliser le conseil nutritionnel lors des consultations médicales".

La dépression est une vraie maladie cérébrale, très fréquente quelle que soit la société et quelles que soient les époques. Elle correspond à un trouble du fonctionnement neurologique du cerveau et se manifeste par un "trouble de l'humeur" avec des idées tristes, un manque de plaisir, une perte de goût, d'énergie, d'envie, de motivation, qui perturbent la vie quotidienne. De nombreux facteurs, psychologiques, biologiques et environnementaux, sont en cause dans sa survenue.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité