Publicité

MIEUX VIVRE

A l'âge de 7 ans

Les antibiotiques durant la grossesse augmentent le risque d'obésité de l'enfant

La prise d'antiobiotiques au cours de la grossesse, exposerait davantage les enfants au risque d'obésité infantile dès l'âge de 7 ans, selon une étude américaine. 

Les antibiotiques durant la grossesse augmentent le risque d'obésité de l'enfant Rafael Ben-Ari/Chameleo/REX/SIPA

  • Publié 06.12.2014 à 17h40
  • |
  • |
  • |
  • |


La prise d’antibiotiques après le premier trimestre de la grossesse favoriserait l’apparition de la maladie chez les enfants de 7 ans, selon une nouvelle étude publiée dans The Journal Of Obesity.


84 % fois plus de risques
Pour cette étude, des chercheurs de l’université de Columbia ont intégré 727 mères druant  leur grossesse dont 426 qui ont été suivies jusqu’aux 7 ans de leurs enfants. Parmi elles, 16 % ont pris des antibiotiques au cours de leur deuxième et de leur troisième trimestre de grossesse.
Selon les résultats des chercheurs, les enfants dont les mères prennent des antibiotiques exposent leurs enfants à un risque accru de 84 % de développer une obésité à l’âge de 7 ans par rapport aux autres enfants.
Le Pr Noel Mueller, auteur principal de l’étude, explique cet effet néfaste de la prise d’antibiotiques in utero par le fait que les antibiotiques affectent la flore intestinale de la mère et se rendent possiblement jusqu’au fœtus. «  Les chercheurs commencent à peine à comprendre que la flore intestinale normale joue un rôle prépondérant dans la santé, et qu’un déséquilibre peut entraîner une multitude de problèmes », souligne ce dernier.


D’autres facteurs sont responsables de l’obésité infantile
Fin septembre, une autre étude publiée dans la revue JAMA Pediatrics, a souligné une hausse du risque d’obésité entre 2 et 5 ans chez l’enfant de moins de 2 ans soigné aux antiobiotiques. Là encore, les scientifiques soupçonnent une perturbation de la flore intestinale causée par ces traitements. « Parce que les 24 premiers mois de la vie comprennent des changements majeurs dans l’alimentation, la croissance et la mise en place du microbiote intestinal, cet intervalle peut représenter une fenêtre de sensibilité particulière aux effets des antibiotiques », concluent les auteurs de l’étude. 
Les chercheurs de Columbia, quant à eux, ne proscrivent pas l’usage d’antiobiotiques pendant la grossesse mais souhaitent tout de même signaler l’effet négatif qu’ils peuvent avoir sur l’enfant. Tout en ajoutant que ces médicaments ne peuvent pas être tenus pour uniques responsables de l’obésité infantile.

En effet, l’obésité dépend de plusieurs facteurs, en particulier chez les enfants : l’IMC de la mère avant la grossesse, le diabète et le tabagisme in utero, l’apport nutritionnel de l’enfant, son activité physique. Des risques signalés par la Haute Autorité de Santé. Cependant, la prise d'antibiotiques n'en fait pas partie. Du moins, pour l'instant. 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité