Publicité

MIEUX VIVRE

Education à la santé

Angelina Jolie : les risques de cancer du sein toujours aussi méconnus

La révélation de la double mastectomie d’Angelina Jolie a fait des remous… mais le public ne connaît pas mieux les risques de cancer du sein, révèle un sondage.

Angelina Jolie : les risques de cancer du sein toujours aussi méconnus John Shearer/AP/SIPA

  • Publié 19.12.2013 à 12h28
  • |
  • |
  • |
  • |


La mastectomie préventive d’Angelina Jolie, en mai dernier, a éveillé les consciences. Mais ce n’est pas pour autant que le public identifie mieux les risques de cancer du sein. C’est ce que révèle une étude des écoles de Santé publique de Johns Hopkins et de l’université du Maryland, publiée ce 19 décembre dans le journal Genetics in Medicine.

 

Des risques largement ignorés

2 500 adultes ont répondu à des questions sur le cancer du sein, les risques et les raisons pour lesquelles Angelina Jolie a subi une ablation des seins. Trois semaines plus tôt, la star hollywoodienne a publié dans le New York Times une tribune dans laquelle elle révèle avoir subi une double mastectomie. Elle y explique être porteuse d’une mutation du gène BRCA1. Ce gène endommagé perturbe la réparation des lésions de l’ADN et favorise la survenue de cancers du sein ou des ovaires. Plusieurs cas de cancer ont également été relevés dans sa famille. En prévention, elle a choisi de se faire retirer les deux seins.

 

Une immense majorité des sondés (75%) a dit avoir eu connaissance de la double mastectomie d’Angelina Jolie. Mais seule la moitié s’est rappelé du risque élevé de cancer auquel elle est exposée. « Notre étude confirme que le public a pris conscience du passé médical [d’Angelina Jolie]. Ce qui a été oublié, c’est la rareté de sa situation et le fait que le BRCA est associé au cancer du sein, » analyse l’auteur principal de l’étude, Dina Borzekowski. En effet, un interrogé sur dix avait retenu les bonnes informations pour évaluer le risque de cancer du sein chez une femme non porteuse de la mutation génétique.

 

« Mieux cibler l’éducation publique »

« Le problème de santé de Ms Jolie […] représentait une chance de mobiliser les communicants de santé et les éducateurs afin qu’ils évoquent les nuances des tests génétiques, les risques et la chirurgie préventive. Nous avons le sentiment d’avoir manqué une opportunité d’éduquer le public à une question de santé complexe mais rare, » déplore le Dr Borzekowski. Si la mastectomie de l’actrice a été largement évoquée, le contexte dans lequel elle a eu lieu n’a pas marqué les esprits. Cette affaire aurait même eu tendance à les brouiller, si l’on en croit le sondage. La moitié des participants a pensé – à tort – que l’absence de cancer dans la famille est liée à un risque moins élevé.

 

Il faut mieux éduquer le public aux risques de cancer à la faveur de telles révélations, déduisent les chercheurs de ce sondage. « Ces découvertes suggèrent que les célébrités peuvent attirer l’attention et une conscience accrue sur des questions de santé personnelle. Mais il faut faire des efforts pour mieux cibler l’éducation publique autour de sujets médicaux complexes, comme le risque de cancer du sein, » conclut Katherine Smith, co-auteur de l’étude.

 

Le sondage révèle aussi que le média par lequel est venue l’information joue beaucoup sur la connaissance de la situation d’Angelina Jolie. Dans la plupart des cas, les sondés ont appris la double mastectomie de la star à la télévision. Seuls 3% ont lu sa tribune dans le New York Times. Il faut cependant souligner l’effet positif de cette révélation sur les femmes à risque : l’évocation d’une telle opération n’est plus taboue.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité