Publicité

MIEUX VIVRE

A cinq ans

Octobre rose : le taux de survie du cancer du sein s’améliore

En dix ans, la survie à 5 ans du cancer du sein est passé de 80 % à 87 %. Une amélioration due au progrès thérapeutique mais aussi au dépistage organisé du cancer. 

Octobre rose : le taux de survie du cancer du sein s’améliore vadimphoto1@gmail.com/epictura

  • Publié 02.10.2016 à 10h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment observé chez les femmes en France, comme dans l'Union européenne et aux États-Unis. En 2015, plus de 54 000 nouveaux cas ont été diagnostiqués et près de 12 000 femmes sont décédées dans le pays. Mais depuis une décennie, le nombre de femmes atteintes a tendance à diminuer. Mieux encore, la survie s’améliore.

Alors que 80 % des femmes diagnostiquées pour un cancer du sein entre 1989 et 1993 étaient encore en vie 5 ans plus tard, cette proportion passe à 87 % entre 2005 et 2010, note une étude de l’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’Institut national du cancer (INCa) publiée en février dernier. Dix ans après le diagnostic, 76 % des malades sont toujours en vie. Elles sont plus de 65 % 15 ans plus tard.

Cette vaste enquête souligne que ces survies à court et moyen terme varient en fonction de l’âge. Ainsi, la survie nette à 5 ans est maximale pour les femmes de 45 à 74 ans (93 %), elle est légèrement inférieur pour les 15-44 ans (90 %) et beaucoup plus faible chez les femmes de plus de 75 ans (76 %).


Dépistage précoce

Pour les experts, cette amélioration considérable de la survie a été possible grâce aux importants progrès thérapeutiques réalisés ces dernières années. Mais elle est également le résultat d’une plus grande précocité du diagnostic, liée notamment au dépistage organisé et individuelle.

Le cancer du sein est l’un des trois cancers (colorectal et col de l’utérus) pour lequel il existe un programme de dépistage organisé sur tout le territoire. Depuis sa mise en 2004 pour toutes les femmes de 50 à 74 ans ne présentant pas de facteur de risque, 24 millions de mammographie ont été réalisées. Quelque 150 000 cancers ont été détectés en 10 ans, soit environ 17 000 par an. Une détection souvent précoce qui permet de réduire la mortalité de 15 à 21 % et d’éviter 150 à 300 décès par cancer pour 100 000 femmes participant de manière régulière pendant 7 à 10 ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité