Publicité

MIEUX VIVRE

Moins de complications

Le sport est bénéfique durant la grossesse

Pratiquer une activité physique durant la grossesse n’augmente pas le risque d’accouchement prématuré. Cela améliore même la santé des femmes enceintes.

Le sport est bénéfique durant la grossesse AndreyPopov/epictura

  • Publié 08.07.2016 à 12h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Ne pas faire de sport. Les femmes enceintes ont souvent entendu ce conseil pour éviter les risques d’accouchement prématuré. Les chercheurs de l’université américaine Thomas Jefferson ont fait voler en éclats cette idée reçue. Ils ont analysé les données de 9 études sur plus de 2 000 femmes enceintes.
La moitié d’entre elles a effectué 3 à 4 séances d’aérobic de 35 à 90 minutes par semaine, l’autre moitié n’a pratiqué aucun exercice physique. Résultat : pas plus d’accouchements avant terme (avant 37 semaines) dans un groupe que dans l’autre.
De précédentes études suggéraient que l’activité physique libère de la noradrénaline. Cette substance est suspectée de provoquer des contractions dans l’utérus, et donc de déclencher l’accouchement plus précocement. Ce risque restait une hypothèse, à présent écartée.

 

Une meilleure santé 

Mieux : le sport durant la grossesse peut s’avérer bénéfique. Les femmes qui pratiquent une activité physique accouchent davantage par voie basse (73,6 %) que celles qui n’en font pas (67,5 %). Les césariennes sont moins fréquentes, ce qui réduit les risques dus à cette intervention chirurgicale. Moins de risque de diabète gestationnel également chez les femmes plus actives (2,4 % contre 5,9 % sans exercice physique).
En outre, les scientifiques observent moins d’hypertension, dans des proportions similaires. Beaucoup d’avantages, et pas plus d’inconvénients : le poids moyen à la naissance est le même, et autant de bébés naissent en poids insuffisant dans les deux groupes.

 

Adapter son activité

Les femmes suivies présentaient un poids normal, peu ou pas de complications, ni de contre-indications à pratiquer de l’exercice. Toutes n’attendaient qu’un seul enfant. Les raisons invoquées par les femmes enceintes pour ne pas pratiquer de sport sont généralement une augmentation de l’inconfort et de la fatigue. Pourtant, les données recueillies sont rassurantes et encouragent même ces femmes à exercer une activité physique, pour leur santé et celle du bébé à naître. L’effort peut être adapté au niveau de confort des femmes et à leur avancement dans la grossesse afin de ne pas gêner les futures mères.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité