Publicité

MIEUX VIVRE

Chez la femme

L'activité physique précoce réduit les risques de cancer

Les femmes qui ont pratiqué un exercice physique à l'adolescence ont un risque réduit de décès par cancer et toutes causes confondues, une fois plus âgées.

L'activité physique précoce réduit les risques de cancer

  • Publié 24.08.2015 à 11h54
  • |
  • |
  • |
  • |


Une récente étude a montré que la pratique, même modérée, d'une activité physique donnait des bénéfices pour la santé. D'après ces scientifiques, 15 minutes de sport par jour seraient même suffisantes. Et ces recommandations, des chercheurs américains conseillent de les suivre le plus tôt possible au cours de la vie. En effet, d'après une étude du Vanderbilt Epidemiology Center (Nashville), les femmes qui ont pratiqué l'exercice physique adolescentes ont un risque réduit de décès par cancer et toutes causes confondues, une fois plus âgées.

 

1 h 33 par semaine procure déjà des bénéfices

Dans ces travaux publiés dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention relayés par le site santélog, les chercheurs ont analysé les données d’environ 75 000 femmes âgées de 40 à 70 ans, vivant à Shanghai et qui participaient à la Shanghai Women's Health Study.
Les données de la pratique d'un exercice physique avaient été auto-déclarées entre les âges de 13 et 19 ans, les facteurs de mode de vie à l’âge adulte et les données de mortalité enregistrées tout au long du suivi par entretiens menés tous les 2 ou 3 ans. Et après une moyenne de 13 années de suivi, l’équipe a enregistré 5 282 décès, dont 2 375 par cancer, et 1 620 des suites d'une maladie cardiovasculaire.

 

Plus de sport pour plus d'avantages 

Plus en détail, l’analyse montre que les femmes sportives à l’adolescence, à raison d’une pratique moyenne d’1,33 heure par semaine, ont un risque réduit de 16 % de décès par cancer, et de 15 % de décès toutes causes confondues.

Par ailleurs, avec une pratique moyenne de plus d’1,33 heure par semaine, elles ont présenté un risque réduit de 13 % de décès toutes causes confondues.
De plus, les femmes qui pratiquaient des sports d'équipe à l’adolescence, ont eu un risque réduit de 14 % de décès par cancer, de 10 % de décès toutes causes confondues.
Enfin, les femmes les plus sportives, c'est-à-dire celles qui ont pratiqué l'exercice à l’adolescence et ont poursuivi ensuite à l’âge adulte, ont eu un risque réduit de 20 % de décès toutes causes confondues.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité