Publicité

QUESTION D'ACTU

Depuis les Antilles et les Caraïbes

Chikungunya : le nombre de cas augmente aussi en métropole

Depuis mai, 405 cas suspects de dengue ou de chikungunya ont été signalés à l'InVS. Parmi eux, 137 cas importés de chikungunya en métropole sont confirmés. Soit 40 de plus en deux semaines.

Chikungunya : le nombre de cas augmente aussi en métropole Ernest/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 11.07.2014 à 12h04
  • |
  • |
  • |
  • |


Le nombre de cas de patients infectés par le chikungunya importés des Antilles vers la métropole a largement dépassé la barre des 100. En effet, selon un recensement effectué par pourquoidocteur auprès des Agences régionales de santé (ARS), du 1er mai au 9 juillet, 405 cas suspects de dengue ou de chikungunya ont été signalés à l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) dans les 18 départements métropolitains où le moustique Aedes albopictus est implanté.
Parmi eux, les ARS recensent 137 cas importés de chikungunya confirmés. Ainsi, en deux semaines, ce sont près de 40 nouveaux cas de chikungunya qui sont arrivés en métropole en provenance des Antilles.
L'épidémie de dengue, elle, connait une progression moins importante ces derniers jours. Avec 49 cas confirmés en métropole mercredi contre 37 il y a quelques jours.
Petite précision des ARS, pour le moment, « il n'y a eu aucun cas autochtone ». Mais l'InVS note la présence en métropole de 3 cas importés co-infectés par la dengue et le chikungunya.
Plus en détails, c'est toujours la région Provence-Alpes-Côte d'Azur qui reste la plus touchée en métropole par ces deux maladies infectieuses tropicales. Suivie de près par la région Rhône-Alpes et le Languedoc-Roussillon.

Les Antilles françaises fortement touchées
Enfin, depuis six mois, les Antilles françaises connaissent elles aussi une situation inquiétante. A ce jour et depuis le début de l'épidémie (décembre 2013), la maladie a déjà touché là-bas près de 100 000 personnes, donné lieu à 1 000 hospitalisations et provoqué indirectement 33 décès, notamment chez les personnes fragiles (personnes âgées).
Face à ces chiffres, les pouvoirs publics, les élus et les professionnels de santé sont pleinement mobilisés pour apporter des soins adaptés aux malades et endiguer l’épidémie dans ces départements français d’Amérique (DFA), indiquait ce jeudi le ministère de la Santé. Surtout que le début de la période estivale et celui de la saison des pluies, propices à la reproduction du moustique vecteur, font craindre une augmentation du nombre de cas, d'après l'Institut de veille sanitaire.

Pour rappel, le chikungunya se caractérise par de fortes fièvres et d'importantes douleurs articulaires, des courbatures. Si vous ressentez ces symptômes, il y a deux impératifs à respecter : « prendre du paracétamol (mais pas d'anti-inflammatoire type aspirine) et consulter immédiatement un médecin.



Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité