Publicité

QUESTION D'ACTU

32 cas et un mort

La leptospirose sévit à La Réunion

33 cas de leptospirose, dont un mort, ont été détectés à La Réunion depuis le début de l'année. Il s'agit d' une maladie infectieuse transmise par les rongeurs.  

La leptospirose sévit à La Réunion

  • Publié 27.05.2014 à 18h55
  • |
  • |
  • |
  • |

  • Mots clés :
  • ARS

Maladie bactérienne véhiculée par les rongeurs, notamment par les rats, la leptospirosee aurait touché à La Réunion 32 personnes et causée la mort d'un habitant durant le premier trimestre 2014, selon l'Agence régionale de Santé (ARS). Parmi ces cas, 31 personnes ont dû être hospitalisées, et 6 d'entre eux ont été placé en réanimation.

L’été austral a donc été propice à la recrudescence des infections sur l'île de la Réunion même si l'ARS enregistre 6 cas de moins qu’en 2013 à la même période. « Pour la première fois, une augmentation des cas suivants un cyclone a été clairement mise en évidence et les loisirs aquatiques ont été la première cause de leptospirose au premier trimestre 2014. Contrairement aux années précédentes, il n’y a pas eu de pic saisonnier apparent mais les cas sont survenus régulièrement tout au long du trimestre », a indiqué l’ARS.

Une enquête environnementale a été réalisée sur 30 patients exposés à au moins un facteur de risque. « Parmi les 30 patients, 17 présentaient des blessures, et aucun ne les avait suffisamment protégées durant ses activités », précise l’ARS. Parmi eux, 13 avaient pratiqué des activités de loisir en eau douce, 7 contaminations  étaient liées à des travaux de remise en état après le passage du cyclone Bejisa et 9 avaient pratiqué une activité agricole ou de pleine nature.

Causes et prévention de la maladie
Certaines mesures de prévention sont nécessaires pour prévenir cette maladie, notamment des mesures d'hygiène. Parfois appelée « maladie du rat », la leptospirose est une maladie infectieuse d’origine bactérienne, transmise principalement par les rongeurs (rat et souris). La transmission de l’animal à l’homme est essentiellement indirecte, par l’intermédiaire des urines dans les milieux hydrauliques (eau douce, boue), notamment au contact des muqueuses, de la peau saine, d’une plaie ou d’une écorchures.

La maladie débute après une incubation de 4 à 19 jours, par l’apparition brutale de symptômes grippaux (une fièvre forte et brutale, des frissons, des douleurs musculaires, des maux de tête, des courbatures, un état d’épuisement physique et psychique...)

 

100 à 1000 fois plus dans les régions tropicales

La leptospirose est présente dans le monde avec une prédominance dans les pays tropicaux. En France métropolitaine, elle touche environ 300 personnes chaque année, et l’incidence est 100 ou 1000 fois plus élevée dans les régions tropicales, comme les collectivités d’Outre-mer françaises ou de nombreux pays d’Amérique Latine et d’Asie du Sud-Est. Il y a une recrudescence estivo-automnale liée à la chaleur et aux précipitations.

Certaines professions sont particulièrement à risque, comme les personnes travaillant au contact d’animaux susceptibles d’être porteurs du germe, ou qui travaillent au contact d’eau ou dans des lieux humides (agriculteurs, éleveurs, égoutiers, éboueurs…) et les personnes pratiquant des loisirs nautiques (baignade, canoë, kayak, pêche, chasse, canyonning...).

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité